2020 UN TOURNANT ?

Avril 2020, nous entamons notre quatrième semaine de confinement, et le bout du tunnel ne semble pas encore en vue ! Mon blog est en temps normal plutôt conçu comme un site que comme un blog, mais c’est peut-être le moment de communiquer avec vous pour vous faire part de mes états d’âme avec cette crise du Coronavirus, le Covid-19.

Personnellement, le confinement ne me pose pas plus de problème que ça ! Autant j’adore voyager, et autant je suis casanière, et j’adore être chez moi ! Et puis je me suis entrainée il y a quelques mois ! Et oui, après mon tour d’Europe de l’Est en juin 2019 (un mois de tour de moi-même également), je suis restée sans activité (d’où la création de ce blog), et je pouvais rester 10 jours sans sortir de la maison ! Cette fois, j’ai une activité supplémentaire puisque la formation que je suis est devenue à distance.

On apprend à se recentrer sur l’essentiel puisque tout le facultatif nous a été confisqué. C’est le moment de prendre du temps pour soi et de faire un pré-bilan de sa vie !

En comptabilité, on appelle ça une « situation ». Cela donne la tendance du trimestre ou semestre, et cela permet de rectifier les erreurs de gestion qui ont pu être commises.

Pour nous aujourd’hui, c’est pareil ! Voyons cette crise avec un côté positif, posons-nous les bonnes questions et essayons de trouver les réponses. Quels sont nos désirs et souhaits pour la suite de notre vie ? Comment équilibrer notre charge de travail et la gestion de notre vie personnelle, familiale ?

Cette crise du coronavirus n’était pas prévue, mais faisons-en bon usage, voyons-la comme une opportunité.

Qu’est-ce-qui va changer ?

Ici vous le savez maintenant, on parle de voyage. Mais depuis 3 semaines, voir un peu plus d’ailleurs, on nous a coupé les ailes.

Le secteur du tourisme sera sans doute le secteur qui sera le plus touché par cette crise du covid-19. Après une année 2018 de tous les records, l’année 2019 avait commencé à montrer des signes de fléchissement. On commençait à voir apparaitre de nouvelles demandes des voyageurs, vous et moi, comme le slow travel, et un tourisme plus eco-label. On commence enfin à s’offenser de ces énormes bateaux de croisières qui polluent,…

Les résultats montrent que les marques de croisières de luxe détenues par Carnival Corporation & PLC ont émis en 2017 dans les mers européennes à elles seules 10 fois plus de dioxyde de soufre pathogène que l’ensemble des 260+ millions de véhicules de tourisme en Europe. L’Espagne, l’Italie, la Grèce, la France et la Norvège sont les pays les plus exposés à la pollution atmosphérique des bateaux de croisière en Europe. Parmi les principaux ports de croisière, Barcelone, Palma de Majorque et Venise sont les plus pollués.

ONG Transport & Environment (T & E)

La nature reprend ses droits

Et du coup, on se rend compte que ces dernières semaines, la nature a repris ses droits, et on a une qualité de l’air assez exceptionnelle. En pleine ville, on entend le chant des oiseaux et voilà qu’on redécouvre que les eaux des canaux de Venise sont claires !

En Inde, l’Himalaya est visible à 200 km pour la première fois depuis 30 ans.

Et chez moi, je sens le parfum des glycines des jardins alors que je suis au 6ème étage !

Ce ne sont que quelques exemples….

En 2019, des pays d’Asie, comme la Malaisie, ont fait des retours à l’envoyeur de déchets. On voit naitre dans ces mêmes pays des initiatives de lutte contre les déchets, le plastique. Le chemin sera long, mais c’est un début. En 2018, la Thaïlande a fermé la plage de Maya Bay pour 3 ans.

Le tourisme de masse semble à bout de souffle et c’est tant mieux ! Cette crise va peut-être accélérer cette prise de conscience ?

En escale forcée

Pour le tourisme, tout est l’arrêt, et dans le monde entier. Les avions sont cloués au sol, certains aéroports sont fermés, les bateaux sont à quai, les cars sont au dépôt, les agences sont fermées ou en télé-travail, les centres de vacances, restaurants, hôtels sont fermés… On est en avril, en Corse la saison aurait dû commencer, sauf que là, on se demande si elle aura lieu ?

Et effectivement, le voyageur que nous sommes a eu les ailes coupées net. Sur le blog, les visites ont chuté de 70% la première semaine de confinement, et d’ailleurs, je n’ai même pas eu envie de publier cette première semaine ! Et puis, je me suis dit qu’il fallait cesser d’écouter BFMTV en boucle, et me remettre à l’écriture, au tri des photos pour continuer à voyager dans ma tête, continuer à rêver un peu. Et si j’avais envie de me projeter dans des choses plus réjouissantes, d’autres devaient aussi en avoir envie.

Qu’est-ce qui va changer pour les voyageurs que nous sommes ?

Les visiteurs sur le blog reviennent doucement et je note que les pages visitées ne sont plus les mêmes ! Alors que c’était les articles sur la Thaïlande, le Cambodge ou le Vietnam qui étaient les plus lus, la tendance est aux articles sur les villes européennes comme Lisbonne, Ljubljana ou Grenade, ou même l’article sur Ajaccio.

Voyager loin, en vol long courrier va certainement devenir plus compliqué. Et ce sera le dernier maillon de la chaine de dé-confinement. Quand je vois qu’aujourd’hui, 8 avril, on annonce qu’il faut désormais une attestation, c’est la preuve que les mesures se durcissent. On ne sait pas encore quand on le pourra, mais il est fort à parier qu’il y aura des pré-requis supplémentaires comme peut-être un certificat de bonne santé, des prises de température dans les aéroports, une quarantaine avec des examens, …. bref nous avons encore beaucoup de questionnements ! Le masque sera très certainement obligatoire ou au moins recommandé comme en Asie. C’est peut-être le moment de fabriquer le vôtre comme moi ! Je vous mets le lien des patrons en fin d’article.

Pour que tout reprenne, il faut déjà qu’on soit dé-confiné ! Et pour ça, il faudrait que notre sérologie soit testée, qu’on puisse savoir si on a des anticorps et donc ne pas risquer de contaminer quelqu’un, ou d’être contaminé. Ensuite, ce ne sera pas du jour au lendemain que tout reprendra comme avant. On aura de nouvelles règles, et les déplacements reprendront certainement au fur et à mesure. D’abord, un aéroport ou des avions ont besoin de vérifications techniques avant de pouvoir redémarrer, puis les pays devront en être au même point de la gestion de la crise sanitaire.

Comment pourrait-on envisager de voyager sans être sûr de notre « bonne santé » ? Certains pays n’ont pas la chance que l’on a en France: ils n’ont pas ou peu de système de soin, et encore moins gratuit, il n’y a pas d’allocation chômage s’ils ne peuvent pas travailler,…

Le prochain voyage

Ensuite, je lis pas mal sur les réseaux sociaux, qu’une fois la crise terminée, il faudra rester en France pour faire travailler les acteurs du tourisme français. Oui mais….! N’oublions pas que la France est la première destination touristique mondiale et que si tous les pays font une préférence nationale, nous allons souffrir car en 2017, c’était 89 millions d’arrivées de touristes internationaux. Les chiffres du tourisme français dans cet article de l’Echo touristique. Donc, ne culpabilisez pas si vous avez d’autres projets que la France, vous ne serez pas les seuls !

En ce qui nous concerne, nous vivons dans une région qui attire de nombreux touristes l’été. Nous aimerions partir pour des week-ends prolongés dans les régions françaises, sauf qu’on est insulaire donc avion ou bateau, il faut du budget ! De plus, pas de vacances l’été, donc c’est toujours l’hiver que nous pouvons partir. Comme nous souhaitons le dépaysement et un peu de chaleur, c’est automatiquement loin, et par conséquent, on part 3 à 4 semaines.

On a envie de rêver parce que je vous l’ai déjà dit, la préparation du voyage, c’est déjà le voyage ! On aimerait visiter la Colombie, mais peut-être que ce sera une autre destination ? Ou peut-être que ce sera une année blanche ? En attendant, je m’informe, je lis, en attendant qu’on nous donne notre autorisation de voyager !

Et vous ? Vous rêvez de quoi ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire …

Site du Ministère de l’Intérieur : Télécharger une attestation

Site de l’Institut Pasteur : S’informer sur l’état sanitaire des pays

Liens de téléchargement des patrons de masques en tissus : Tutoriel Solidarité HôpitalModèle ado et femmeModèle hommeModèle enfant 7/12 ansModèle enfant 3/6 ans . Ces patrons et tutoriel sont issus du site https://www.craftpassion.com/

Note : 4 sur 5.

Si vous désirez être prévenu par e-mail à chaque nouvel article, pensez à vous abonner à l’aide du lien ci-dessous:

Rejoignez les 670 autres abonnés

Vous avez aimé cet article ? Il vous a aidé à préparer votre voyage? Partagez-le sur les réseaux sociaux en cliquant sur le logo de partage 😉 qui se trouve en-dessous.

Cette année, j’ai eu un anniversaire de confinée !

Posts created 73

4 commentaires pour “2020 UN TOURNANT ?

  1. Bonsoir

    C’est évident que face à cette crise sanitaire le monde du tourisme va changer, et nous nous posons la question, est qu’on pourra faire notre tour du monde en 5 ans comme prévu comme globe-trotters retraités en 2021 ? Comment vont réagir les assurances ? Il faudra surement attendre un vaccin et oui il faudra porter un masque.

    Mais une fois cette crise passée les pays on besoin des touristes, surtout des pays comme l’Asie, l’Amérique du Sud ou l’Afrique, à nous de nous adapter aux futures nouvelles conditions de voyager.

    1. Bonjour Régis, difficile de gérer toutes les questions que l’on se pose ! Et effectivement ces pays auront besoin du tourisme, et en ce moment, je pense énormément à toutes ces personnes vivant du tourisme et rencontrées au cours de ces voyages, et qui n’ont eux, aucun autre revenu, aucun chômage partiel …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :