AUTOUR DE DA LAT EN EASY RIDER

Da Lat est un endroit à part au Vietnam. C’est la ville de l’éternel printemps d’abord, avec un passé colonial encore très visible. Les paysages y sont vraiment différents des autres régions du Vietnam. Pour découvrir la région très riche de Da Lat, nous avons choisi les easy rider comme l’an dernier pour notre trajet Hué à Hoi An.

OÙ SE TROUVE DA LAT ?

On parle beaucoup moins de Da Lat lorsqu’on recherche des infos sur le Vietnam, et d’ailleurs, l’an dernier, nous l’avions zappé pour notre roadtrip du Nord au Sud. Pour cette année, nous voulions découvrir le Cambodge, mais aussi compléter la découverte du Vietnam.

Da Lat se trouve dans le sud du Vietnam, à peu près au niveau de Nha Trang et Mui Né. La ville est construite autour d’un lac, au pied de collines de pins. Du temps de l’Indochine, les français y avaient des résidences secondaires pour prendre un peu le frais pendant les fortes chaleurs. En effet, à Da Lat, c’est toujours le printemps ! Le matin et le soir, il fait autour de 18° et la journée on est autour de 25/26°, donc des températures très agréables. Pour nous, c’était un peu frais et nous avons supporté la doudoune le soir !

LA JOURNÉE EN EASY RIDER

C’est une façon de visiter que nous avions apprécié l’an dernier puisque cela permet de voir beaucoup de choses en peu de temps, sans avoir à se préoccuper de la conduite, de l’itinéraire, et cela nous permet d’admirer les paysages.

Rendez-vous à 8 heures

Nos easy rider nous ont donné rendez-vous à 8 heures devant notre hôtel du centre de Da Lat. Nous les avions contactés lors de la préparation de ce voyage, et nous avons confirmé avec un mail lors de notre arrivée à Da Lat.

Nous voyons arriver nos deux motards, la soixantaine bien tassée, donc des pilotes aguerris ! Ils connaissent leur affaire puisqu’ils font ce job depuis 30 ans !

Nous avons choisi le Tour à 38 $ par personne avec beaucoup d’arrêts et la journée entière.

La gare de Da Lat

La gare de Da Lat est la réplique de la gare de Deauville et pour le coup, on n’a plus l’impression d’être au Vietnam ! Elle a été mise en service en 1938, et a été construite par deux français dans un style art déco.

Si vous y venez seuls, il faudra payer l’entrée,valable toute la journée, 5 000 VND (soit 0.19 €) vu que cette gare est aujourd’hui un musée. À ce propos, j’ai vu dans divers groupes ou forums des voyageurs râler de devoir payer l’entrée !!! sans commentaire ! À l’intérieur, on trouve les guichets et divers marchands de souvenirs. Sur les quais, il y a une locomotive ancienne avec ses wagons. Je vous parlerai des tarifs et du trajet dans un autre article sur Da Lat puisque si cette gare n’accueille plus de ligne régulière de train, elle propose un trajet touristique.

Elle est située dans un quartier résidentiel de Da Lat où on trouve de belles demeures coloniales qui ressemblent beaucoup aux demeures de la Côte Normande. Ce quartier est d’ailleurs appelé le quartier français. Moi qui ai passé mon enfance en Normandie, ça me rappelle beaucoup la Côte Normande !

Le monastère Truc Lam

Le monastère Truc Lam est un temple bouddhiste situé sur une colline au milieu d’une forêt de pins. Le parc est très agréable et incroyablement bien entretenu. On y trouve de beaux parterres de fleurs parfaits pour les selfies des asiatiques !!! N’oublions pas que Da Lat est considérée comme le petit Paris pour les Vietnamiens et qu’ils y viennent en week-end de Hanoï et de Ho Chi Minh Ville. Et comme nous sommes entre Noël et Jour de l’an, beaucoup de Vietnamiens travaillant pour des entreprises étrangères sont en vacances.

Truc Lam étant un monastère, on y croise de nombreux moines dans leur vie quotidienne. En tous cas, ce sont d’excellents jardiniers parce qu’il y a vraiment des merveilles dans ce parc.

Le lac Tuyen Lam

Après la visite du monastère, nous retrouvons nos pilotes. Ils sont très attentionnés, toujours à vérifier que notre casque est bien attaché, etc… Nous descendons vers le lac et ils nous déposent afin que nous puissions descendre à pied et admirer la magnifique vue.

Ce lac fait 360 hectares et est entouré d’une forêt de pins. Nous pouvons de belles résidences secondaires ainsi que quelques resorts. Un bel endroit pour se reposer, faire des randonnées dans la pinède ou des activités de plaisance sur le lac.

Chicken Village

Chicken Village (Lang Ga) est un ensemble de maisons sur la route de Nha Trang. Le village de la minorité ethnique Co Ho doit son nom à un poulet en béton de 5 mètres de haut sur la place du village. Notre pilote et guide nous conte la légende : celle d’un jeune homme à qui le père de la bien-aimée avait dit qu’il pourrait épouser sa fille s’il chassait un très gros poulet dans la forêt. Les poulets n’étaient jamais assez gros pour obtenir l’autorisation ! La jeune fille mourut avant que son prétendant puisse satisfaire le père de celle-ci. En tout cas, c’est une occasion de photo pour les touristes depuis de nombreuses années et de nombreux magasins de souvenirs s’alignent le long de la route.

Fabrication de crêpes de riz

Nous nous arrêtons ensuite dans un petit atelier de galettes de riz. C’est de l’artisanat familial où la femme fait cuire les crêpes toute la journée et le mari s’occupe de les faire sécher au soleil sur leur plaque en osier.

Ferme de champignons

Nous découvrons ensuite une ferme de légumes, mais spécialisée dans les champignons. C’est une vraie découverte pour moi, je n’avais jamais vu comment poussaient les champignons en dehors de ceux que je ramasse en forêt !

La région de Da Lat approvisionne une grosse partie du Vietnam en légumes et on peut voir énormément de serres qui nous rappellent la région d’Almeria en Espagne. Comme on l’a vu la veille au soir sur le marché, on trouve tous les légumes que l’on l’on rencontre sur les marchés français.

Culture du poivre

Tout se cultive à Da Lat ! Sur la route, nous roulons au milieu d’immenses champs d’arbres poivriers. Le Vietnam est d’ailleurs devenu il y a quelques années le premier producteur mondial de poivre. La culture du poivre, comme la culture du café ou de l’hévéa ont été introduites au Vietnam du temps de l’Indochine.

Culture du café

Là aussi, ce sont des champs de caféiers à perte de vue ! Effectivement, avec notre culture personnelle et professionnelle, nous savons que le Vietnam est le premier producteur mondial de Robusta. Nos guides nous emmènent au milieu des arbres de robusta.

Devant chaque maison, on peut voir les grains de café sécher au soleil.

Le café au Vietnam est une telle institution qu’il mérite un article détaillé qui arrive…. Le café au Vietnam

Pongour Waterfalls

Nous faisons une longue pause pour aller voir les chutes d’eau de Pongour. L’entrée si vous vous y rendez par vos propres moyens coûte 10 000 dongs (0.38 €). Nous suivons un petit chemin, des escaliers et nous arrivons enfin. Avec la chaleur qu’il y a maintenant, il est presque midi, je me dis que remonter sera difficile !

Les chutes sont assez impressionnantes et nous croisons beaucoup de vietnamiens venus pique-niquer.

Nous en profitons pour manger un morceau et on peut dire qu’on ne vous sollicite pas trop ! On s’assoit à un endroit mais comme personne ne vient nous voir, on renonce pour essayer un autre endroit. On choisit le plus simple, un banh mi et un morceau de poulet et on peut dire que ce sera le pire banh mi du Vietnam ! D’ailleurs, le sourire n’était pas inclus dans le prix !

Maraichers

Après cette pause, nous retrouvons nos pilotes pour continuer la découverte des alentours de Da Lat. À chaque arrêt, ils en profitent pour faire une petite sieste dans leur hamac qu’ils savent où accrocher 😉 C’est quelque chose qu’on retrouve partout en Asie du Sud Est, les petits dodos toute la journée ! Nous faisons un arrêt au milieu de cultures de légumes et d’arbres fruitiers : piments, courgettes, aubergines asiatiques, fruits de la passion, papaye …

Juste à côté il y a un immense cimetière catholique. Nous en avons aperçu plusieurs au cours de cette ballade et nos guides nous apprennent qu’à Da Lat, 30% de la population est catholique !

Le village Huyen Duc Trong

Ce village est celui d’une minorité ethnique. Ils cultivent le café comme on le découvre avec tous ces grains de café qui sèchent devant les maisons ! Certains sont en train de « nettoyer » les épis de maïs en famille et entre amis.

Nous entrons dans une maison typique où les propriétaires nous offrent le thé. Quand je leur demande si je peux les prendre en photo tous les deux, ils sont tout intimidés !

Des enfants jouent dehors avec des vélos, et Daniel passent un bon moment à prendre des photos.

Puis nous trouvons une petite épicerie (une baraque en brique), et du coup, Daniel achète des bonbons (chose que nous ne faisons jamais habituellement !) pour les enfants. Notre Easy rider veille à ce qu’ils partagent tous ensemble !

Elephant Waterfalls

Direction le village de Nam Ban où se trouvent les chutes de l’éléphant. Il faut descendre un tout petit chemin en escaliers. Il y a malheureusement un groupe pas tout jeune devant nous, et ça se traine ! Daniel abandonne de suite ! Je persévère mais au palier suivant, je renonce également ! À ce rythme là, surtout qu’il faudra remonter, on y sera encore à la tombée de la nuit !

Nous nous contentons d’observer les chutes vues d’en haut. C’est vraiment très bruyant ! Le ticket pour accéder aux chutes coûte 10 000 dongs. Je ne l’ai pas précisé mais à chaque fois, ce sont les guides qui règlent les entrées, c’est inclus dans le forfait de la journée.

Juste à côté des chutes se trouve une pagode avec une immense statue de Guanyin, déesse mère et déesse de la compassion.

Nous prenons le temps de partager un verre avec un de nos pilotes pendant que son collègue fait une sieste dans son hamac.

Ferme de la soie

Pas très loin, nous visitons une ferme de soie. Nous en avons visité deux au Cambodge cette année, donc nous en faisons vite le tour ! Comme au Cambodge nous goûtons un ver à soie 😉

Le café Kopi Luwak

Il s’agit là du café le plus cher au monde ! On l’appelle le wessel coffee. Bien sûr, en étant dans le monde du café, nous en avions entendu parler. Mais la réalité m’a laissé un goût amer. En effet, des cages sont alignées avec à l’intérieur de chacune un petit animal appelé Luwak. Il est chargé de manger les grains de café et de les digérer : la pulpe des grains est digérée et la fève rejetée. Effectivement, nous achetons un paquet de ce « café/caviar » et nous le payons 20$…les 100 grammes !

Ces petites belettes m’ont fait de la peine.

Nous visitons également une distillerie d’alcool de riz, l’occasion d’une dégustation ! Dans les cruches de certains alcools, on peut voir toute sorte de bestioles ! Ça fait penser à la scène des Bronzés font du ski ! Notre guide nous met en garde, c’est très fort, 45°, donc Daniel trempe ces lèvres, et c’est mon tour…. après l’alcool à 65° fait pour le mariage de mon fils en Slovaquie, même pas peur ! Et je vide donc le petit verre ! Notre pilote ne s’en remet pas ! Il raconte ça à son collègue, lui dit que je suis « costaud » !!!! On a beaucoup ri avec ça ! Ils doivent encore en parler !!!

Point de vue panoramique

Nous croisons des vaches sur cette route de montagne et ça nous rappelle la Corse ! Un petit arrêt pour admirer la vue et nous demandons à des jeunes de nous prendre en photo avec nos pilotes.

Une ferme de fleurs

Da Lat est la ville des fleurs comme on peut le constater quand on arrive. Et effectivement, il y a beaucoup de serres pour cultiver ces merveilles. Les champs multicolores de tulipes, roses et autres variétés sont merveilleux.

BILAN DE CETTE JOURNÉE AUTOUR DE DA LAT EN EASY RIDER

Ça a été une excellente journée, très riche en découvertes et avec des Easy rider très professionnels et prudents qui connaissaient parfaitement la région de Da Lat. Je ne pense pas qu’en partant seuls, nous aurions pu faire tout ça, surtout que pour nous rendre à certains endroits, nous avons pris des pistes de terre. Le temps passé à chaque endroit était juste ce qu’il fallait et nous avions beaucoup d’informations à chaque fois.

LA CARTE DU PARCOURS

INFOS PRATIQUES

L’agence Easy rider de Da Lat que nous avions choisi à Da Lat : DALAT EASY RIDER CLUB 63 Truong Cong Dinh Str – Dalat City – Lam Dong . Les avis sur Tripadvisor étaient excellents . Leur site semble indisponible en ce moment mais ils ont une Page Facebook et on peut les joindre par email vietnameasyridersclub[arobase]gmail[point]com ou par whatapps : +84 903 662831. Le Tour à 38 $ par personne était parfait.

Découvrez la vidéo avec un avant goût du second article qui va arriver

Vous devriez aimer les autres articles sur le Vietnam: Sud Vietnam, le Centre Vietnam et le Nord Vietnam. Un autre article arrivera sur Da Lat, plutôt un city guide ainsi qu’un article sur le café.

Note : 1 sur 5.

Si vous désirez être prévenu par e-mail à chaque nouvel article, pensez à vous abonner à l’aide du lien ci-dessous:

Rejoignez les 887 autres abonnés

Vous avez aimé cet article ? Il vous a aidé à préparer votre voyage? Partagez-le sur les réseaux sociaux en cliquant sur le logo de partage 😉 qui se trouve en-dessous.

Posts created 83

3 commentaires pour “AUTOUR DE DA LAT EN EASY RIDER

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :