FOOD TOUR À HOI AN

Si vous envisagez de faire un food tour au Vietnam, c’est à Hoi An qu’il faut le faire. Cette ville, avec Hué, sont deux villes où la gastronomie y est reconnue. On y retrouve toutes les spécialités du Vietnam avec en plus, des spécialités locales.

Ce food tour nous a fait découvrir certaines de ces spécialités. Et comme cette année, nous avons passé 6 nuits à Hoi An, nous avons pu découvrir beaucoup côté culinaire. On peut même dire qu’on s’est fait plaisir puisque c’était du 31 décembre au 6 janvier, donc une période de fêtes !

HOI AN SAFARI FOOD TOUR

Il y a une multitude de Food Tours ou Cooking Class à Hoi An et faire un choix est difficile ! Pendant la préparation de ce voyage, j’ai lu beaucoup d’avis, et j’ai pris contact par messenger avec Hoi An Safari Food Tour . Ils ont été vraiment très amicaux, en me renseignant également sur toutes les activités à faire pendant notre séjour. Rendez-vous est donc pris pour le 2 janvier à 7h45. Notre guide, Quan, vient nous chercher à l’hôtel avec une Shuttle Bus de Hoi An.

ET C’EST PARTI…

Nous n’avons pas pris de petit-déjeuner à l’hôtel bien sur, comme nous l’a recommandé l’agence. On retrouve un couple de voyageurs Suisses, Jessalyne et Yves qui vivent près de Lausanne, pour notre première dégustation.

Nous faisons connaissance autour d’un délicieux smoothie de fruits frais.

Le marché du Tigre

Nous poursuivons par une visite du marché local et nous faisons un arrêt pour goûter un Banh Dap. Il s’agit d’une crêpe de riz cuite comme un crackers que l’on trempe dans une sauce poisson. Alors là, derrière le smoothie bien sucré, ça piiiiiiiique ! Il existe visiblement sauce poisson et SAUCE POISSON ! Lorsque je l’approche de mon nez, je trouve que ça a la même odeur que le Maroilles ou un vieux fromage corse !

Nous continuons notre promenade à travers les étals du marché et nous en profitons pour acheter un super couteau de cuisine vietnamien. Je n’utilise plus que ce couteau pour couper les légumes ou hacher les herbes !

Les marchés sont toujours de belles occasions de photos.

Le plat suivant est le Banh Cuon. Il s’agit de raviolis vapeur au porc servis avec des herbes fraiches bien sûr, et une sauce poisson, plus légère celle-ci ! On finit tous nos assiettes tellement c’est bon et pourtant on sait qu’il va falloir continuer de manger !

Petite marche entre chaque plat

On marche mais parfois, juste quelques mètres, donc pas de quoi éliminer !!! Notre guide nous explique énormément de choses sur chaque plat, mais aussi sur les coutumes vietnamiennes, et avec beaucoup d’humour ! D’ailleurs, je trouve que les vietnamiens ont beaucoup d’humour, et sont très moqueurs : en Corse, on appellera ça de la « macagna » !

C’est parti pour un Banh Bèo. Spécialité de Hué, il s’agit de pâte de farine de riz cuite à la vapeur, une sauce poisson très douce, et de farce de porc aux crevettes. Sur ceux que l’on goûte, la vendeuse rajoute des miettes de galettes de riz soufflé.

Quan nous fait également goûter au manioc, mais ce n’est pas vraiment une friandise pour moi !

Au détour des ruelles de Hoi An

Nous nous rendons à l’endroit suivant en passant par des petites rues ce qui me permet de faire quelques photos vu qu’il est encore tôt, et Hoi An est encore sans touristes. Nous passons devant un atelier de peinture, des ateliers de tailleurs (l’envers du décor de tous les tailleurs de Hoi An), d’anciennes maisons pas encore transformées en commerces.

Là, nous arrivons dans un restaurant populaire, fréquenté par les vietnamiens qui y viennent manger le matin, et où le plat unique est le Bò Kho. C’est un régal que ce bœuf mijoté aux carottes. En fait c’est le bœuf aux carottes français (héritage de l’époque de l’Indochine) mais arrangé à sauce vietnamienne, avec de la badiane, de la citronnelle et de la coriandre. On s’est tous régalé et on a fini nos assiettes ! Et oui, il s’avère que nous sommes une équipe de gourmands !!!

Au passage, Quan me renseigne sur ces mini algues mélangées à des herbes fraiches et épices. En effet, devant l’hôtel, on voit les pêcheurs pousser un gros filet et je croyais qu’ils pêchaient des coquillages genre tellines. Que nenni, ce sont des micros algues qui poussent au fond du fleuve.

Les rois des White Roses

Nous voilà dans le restaurant qui confectionne les Bánh Bao Bánh Vạc pour tous les restaurants de Hoi An. On peut manger ces dumplings farcis de chair de porc/crevettes et champignons cuits à la vapeur ou frits. Les deux sont délicieux.

Beaucoup de monde travaille à la confection de ces White Roses. La recette est gardée secrète depuis 120 ans !

Nous nous arrêtons quelques minutes dans une petite maison où une dame fait cuire des crêpes de farine de riz.

Cette petite marche nous fait digérer un peu, je dis bien un peu, car en vrai, nous sommes repus !

Maison ancienne de Hoi An

Nous faisons faire une pause à nos estomacs en visitant une maison ancienne si typique à Hoi An. De toutes celles visitées, c’est je trouve la plus belle, et la plus riche. La propriétaire nous guide à travers cette maison familiale et nous découvrons tout un tas d’anciens outils. La visite est gratuite mais il y a une boutique à l’intérieur avec de beaux objets artisanaux. C’est ici que je choisis d’acheter un petit pendentif en argent représentant un chapeau conique. Ce sera d’ailleurs ce même chapeau que je me ferai tatouer à Saïgon, et qui est devenu le logo du blog !

Les propriétaires de cette maison nous invitent pour un thé au jasmin délicieusement bon accompagné d’un sablé. Comme nous sommes affamés, nous buvons le thé et mangeons le gâteau ! Non, je plaisante bien sûr, nous ne sommes pas affamés ! mais nous mangeons tout quand même ! Je me demande encore où on a trouvé la place pour manger tout ça ! Madame nous dit que le thé au jasmin est excellent pour avoir une belle peau (perso j’en étais restée à ce que c’est la bière qui est bonne pour la peau grâce à la levure qu’elle contient !)

Madame me complimente sur mon « mari » ! Cela nous fait beaucoup rire, surtout que Jessalyne nous fait remarquer qu’elle a changé de robe ! Je lui propose de prendre une photo avec lui puisque maintenant, je sais qu’il plait beaucoup aux asiatiques ! Elle ne veut bien faire la photo que si j’y suis aussi ! Quan se chargera de la légende de cette photo « l’homme aux deux épouses ».

Nous avons vraiment passé un agréable moment dans cette maison, avec des hôtes charmants et vraiment disponibles pour nous parler de la maison de leurs ancêtres. Cela n’a pas été le cas dans les autres maisons anciennes que nous avons visitées, loin s’en faut. Voici l’adresse : 104 Thái Phiên, Phường Minh An, Hội An, Quảng Nam 550000, Vietnam

Une drôle de rencontre !

C’est assez incroyable mais on a toujours de la place dans l’estomac ! Et cette fois, c’est pour un excellent Banh Mi, ce sandwich vietnamien dont le nom vient de « pain de mie » et qui a été élu un des meilleurs plats au monde par le magazine britannique « The Guardians ». Je sais, les Britanniques ne sont pas réputés pour leurs fin palet 😉

D’ailleurs, le 24 mars dernier, Google en a fait un Google Doodle !

Pour info, j’ai dû avaler le banh mi rapido, genre j’ai pas mangé depuis 2 jours parce que je n’ai fait aucune photo ! Donc c’est la photo du banh mi de la veille !!!

Nous faisons une drôle de rencontre dans cet établissement !

Mais on n’a pas fini ce food tour !

Cette fois, nous allons goûter, oui c’est vrai, pas juste goûter, donc nous allons manger la spécialité de Hoi An : le Cao Lau. Quel régal ! Encore une fois, c’est une explosion de saveurs. Il s’agit de nouilles épaisses, de tranches de porc mariné, de couenne de porc façon chips, de pousses de soja et surtout d’herbes aromatiques fraiches, le tout arrosé d’un petit bouillon. Rien que d’en parler j’ai l’eau à la bouche ! Il va bien falloir que je fasse une rubrique avec les recettes de tous ces plats un jour !

Soupe de jouvence ?

Chaque plat est l’occasion d’explications historiques et le prochain plat nous donne l’occasion de découvrir une belle histoire.

C’est l’histoire de M. Ngo Thieu, né en 1915, (105 ans tout de même), le propriétaire de cette maison dans laquelle nous sommes. Il y a 70 ans, il a commencé à faire la soupe au sésame noir sucré, appelée Xi Ma. Maintenant trop âgé, ce sont trois de ses enfant qui poursuivent la tradition.

Cette soupe au sésame noir sucré est originaire de Chine. Et ça a été longtemps une spécialité de Hoi An. Elle est tant appréciée maintenant qu’on la retrouve dans tout le Vietnam. Comme ingrédients, on trouve le sésame noir bien sûr, mais aussi du tapioca, de la farine de patate douce, du sucre et des herbes. Ça donne une espèce de flan.

La maison est un musée et on peut voir les ustensiles utilisés à l’époque, ainsi que de belles photos, dont certaines du photographe mondialement connu Rehahn. Je vous parlerai de lui dans un prochain article.

Dans la cour, vous pourrez admirer le puits ancien, Ba Le Well, qui est un des plus anciens puits typiques de Hoi An et qui est dans un excellent état de préservation. Il daterait du X ème siècle selon les experts. Son fond était recouvert de quatre planches de bois qui assuraient la filtration de l’eau. L’eau de ce puits possède de nombreuses qualités de pureté et les habitants de Hoi An l’utilisent toujours, surtout pour la cuisine. Est-ce l’eau ou le Xi Ma qui est « source de jouvence » ?

Nos compagnons de table doivent nous quitter pour prendre leur bus pour Hué, et avant de rentrer à l’hôtel pour une sieste indispensable, nous partageons un café avec Quan, qui a été un guide hors pair. Merci mille fois Quan pour ta gentillesse, ta générosité et ton humour.

Pourquoi faire un Food Tour à Hoi An ?

Cette ville a été très prospère du XVII au XIX ème siècle avec des échanges de commerce entre la Chine, le Japon mais aussi des pays occidentaux. La cuisine a su profiter de tous ces échanges, toutes ces influences, et ainsi devenir une place forte de la gastronomie au Vietnam.

Pour ce Food Tour, nous avons choisi Hoi An Food Safari. Le prix est de 1 000 000 dongs par personne soit 38 €. Vous pouvez les contacter via messenger sur leur page facebook, ils sont très réactifs. Petite précision pour nos amis francophones, ce Food Tour est en anglais.

Le Food Tour en vidéo

Food Tour à Hoi An

Note : 1 sur 5.

Vous devriez aimer les autres articles sur Hoi An ou sur Hué

Si vous désirez être prévenu par e-mail à chaque nouvel article, pensez à vous abonner à l’aide du lien ci-dessous:

Rejoignez les 823 autres abonnés

Vous avez aimé cet article ? Il vous a aidé à préparer votre voyage? Partagez-le sur les réseaux sociaux en cliquant sur le logo de partage 😉 qui se trouve en-dessous.

Posts created 78

4 commentaires pour “FOOD TOUR À HOI AN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :