SIEM REAP – MARCHE LOCAL ET KAMPONG PHLUG

Après une après-midi à visiter les temples du grand circuit, nous faisons une pause pour prendre l’air dans la campagne autour de Siem Reap. Au programme, un arrêt dans la campagne pour faire voler le drone, la visite d’un marché local et authentique, puis un tour en bateau pour découvrir le village sur pilotis de Kampong Phluk.

6 H, C’EST PARTI MON KIKI

Il est 6 heures et Tim nous attend devant l’hôtel. Le jour n’est pas encore levé et on croise les noceurs qui rentrent se coucher ! Il fait frais en tuk-tuk si tôt, et on supporte bien notre veste ! Tim va s’arrêter dès la sortie de la ville afin qu’on assiste au lever du soleil.

LA CAMPAGNE SE RÉVEILLE

On prend une petite route en terre (bon, au Cambodge, à part les axes principaux, il y a beaucoup de routes en terre) et là, alors que le soleil se lève doucement, c’est l’émerveillement ! Ça y est, on est Cambodge ! C’est dimanche et la campagne se réveille !

On croise les fermiers déjà au travail dans les champs, les éleveurs qui amènent les bêtes au champ, les enfants à vélo, …

Il n’est pas encore 7 heures, et il n’y a qu’à observer et lancer un « hello » ou un « Sou sdey » aux gens qui passent. Le drone suscite de la curiosité !

UN MARCHÉ LOCAL

Nous nous arrêtons sur le Marché de Ro Lus, à Prasat Bakong. Il est 7:30 et l’activité bat son plein ! Il s’agit d’un authentique marché local et d’ailleurs on ne croisera aucun autre occidental.

Déambuler dans ce marché aux côtés de Tim est un avantage puisqu’il peut nous donner le nom de certains poissons, fruits ou légumes et également nous expliquer certaines coutumes alimentaires Khmers.

Nous observons les vendeuses de poissons vider et lever les filets des poissons encore frétillants, ou décortiquer les crevettes ! Les vendeuses de volailles les plument, les vendeuses de légumes confectionnent de petits bouquets d’herbes aromatiques ou épluchent et coupent des légumes.

Tim nous fait goûter certaines spécialités. Devant un gâteau ressemblant à une génoise, il nous explique que c’est une ancienne recette datant des colons français, mais qui avait été oubliée toutes ces années. Il y a également des gaufres, cuites à l’ancienne comme je pouvais en voir chez mes grand-mères d’origine Belge ! On goûte également aux bananes cuites dans la feuille au barbecue.

Tim nous apprend aussi qu’au Cambodge, on mange surtout les œufs de canards, enfin de canes ☺ , ainsi que les œufs d’oies qui sont bien plus gros.

Les motos circulent à travers le marché, soit pour approvisionner les vendeurs, soit simplement des personnes qui font leurs courses !

Il est 8 heures et c’est l’heure du petit-déjeuner ! C’est parti pour le petit stand qui fait restaurant, et que l’on trouve sur chaque marché d’Asie, pour une délicieuse soupe et un café glacé.

LE VILLAGE SUR PILOTIS KAMPONG PHLUK

La route pour y aller est en terre très rouge et toute la végétation est rouge.

Avant d’arriver, on s’arrête à la billetterie acheter le ticket pour le tour en bateau. C’est réglementé au moins ! Le tour en bateau coûte tout de même la modique somme de 20 $, par personne et non par bateau ! Et ça ne va pas s’arrêter là !

Kampong Phluk signifie « Port des Défenses« . Ce village (en fait 3 villages) est situé au bord de l’immense lac qu’est le Tonlé Sap. À l’origine, les habitants étaient des pêcheurs, mais la diminution des poissons ainsi que l’arrivée du tourisme de masse a pour le moins transformer la vie de ses habitants !

TOUR EN BATEAU À KAMPONG PHLUK

Nous montons dans un bateau et remontons la rivière jusqu’au lac, le Tonlé Sap. Il est encore tôt et nous ne croisons pas beaucoup de bateaux, c’est déjà ça ! En effet, quand on voit le nombre de bateaux pour touristes à quai, on n’ose imaginer ce que ça doit être aux heures d’affluence ! Tim nous dira ensuite qu’il y a 600 bateaux à Kampong Phluk mais qu’à Kampong Khneas, c’est 1300 bateaux ! OMG !

Notre pilote nous montre la Gendarmerie, un héritage de la

Donc, pour nous, l’heure est excellente pour faire de belles photos, croiser des bateaux de pêcheurs, voir des gens travailler autour, et surtout, on est quand même là pour ça, admirer ces constructions sur pilotis.

TOUR EN BARQUE

Puis, arrivés aux abords du lac, notre pilote nous arrête à un bar/restaurant flottant. Nous descendons pour découvrir une forêt immergée mais aussi des dizaines de petites barques, chacune avec sa rameuse, et éventuellement son enfant ! On hésite, puis, tant qu’à être là, on demande le prix pour un tour de barque. C’est parti pour 5 $.

C’est très beau, calme et je joue avec la petite fille qui est dans la barque en lui offrant quelques petits jouets Hello Kitty.

Au début, elle a la rame à la main et commence même à ramer pour aider sa maman. Mais quand je sors mes babioles, elle pose bien vite la rame la pauvre ! D’ailleurs, à un moment elle la tendra même à Daniel !!!

Le péage…

Mais sur la fin de la promenade, arrive le « péage » comme je l’appelle, le même qu’au Vietnam à Tam Coc ! Il s’agit des barques de vendeuses qui veulent vous vendre, à manger, à boire, (à croire qu’ils pensent que les occidentaux mangent et boivent toute la journée !!!) Allez, faut que tout le monde vive, donc ok pour un paquet de gâteaux pour la petite 😉 Et il aura bien sur un Tip pour la rameuse 😉 Du coup, pour la ballade, on en est à 10 $.

Nous remontons dans notre bateau qui nous emmène un peu, je dis bien un peu, sur le lac et nous propose de nous prendre en photo. C’est sympa ça, parce qu’on allait encore oublier de se prendre en photo !

Au retour, nous commençons à croiser beaucoup plus de bateaux, il est temps de rentrer ! L’activité au bord de la rivière est aussi plus intense.

A l’arrivée, des enfant nous attendent pour nous vendre la photo, encadrée tout de même, qu’ils ont fait de nous avant de monter dans le bateau. On est un peu obligé de l’acheter parce que je ne vois pas à qui ils vont pouvoir la lourder cette photo de nous ! Et hop, 5 $ de plus ! Je fais une photo avec les enfants et voilà que ces futurs commerçants voudraient des dollars en plus ! En rigolant, je leur dit que non, maintenant, ça suffit les dollars !!! Ao Basta !

SENTIMENT MITIGÉ SUR KAMPONG PHLUK

Mon ressenti est donc mitigé ! Quand je regarde les photos que j’ai faites, ça vaut le coup ! La particularité de ces constructions et ces couleurs …. Mais on a tout de même eu un sentiment de voyeurisme à traverser la vie quotidienne de ces Cambodgiens ! Qui d’ailleurs savent très bien la monnayer ! Quand on vit dans une région touristique, on connait ça, et on sait qu’on en a besoin aussi. Donc on se rassure en se disant que notre visite améliore leur quotidien, que s’il n’y a pas ces touristes, il n’y a plus assez de poisson pour faire vivre tous ces villages… Mais il y a un goût amer parce ces enfants choisiront cette facilité plutôt que d’aller à l’école (ok aujourd’hui, c’est dimanche) , ces femmes mettront leur enfant en avant pour demander un tip,…

Bref, je vous laisse vous faire une idée, c’est juste notre ressenti, et j’aurais eu des regrets de ne pas y aller. On est tout de même conscient que l’on vient dans des pays qui n’ont pas les même facilités que chez nous, donc il faut aussi se dire que c’est différent et que l’on croise tout de même plus de sourires chez eux que chez nous ♥

Résumé de cette journée en vidéo

RETOUR À SIEM REAP

Kampong Phluk est à une trentaine de km de Siem Reap, dont une bonne partie du route principale du pays qui relie Siem Reap à Phnom Penh.

Si vous comptez vous y rendre en scooter, je ne saurais trop vous recommander d’être très, très, prudent. Les cars, minibus et camions roulent très vite et doublent souvent alors qu’il y a du monde en face.

Heureusement, notre chauffeur, Tim, est très prudent et anticipe beaucoup en prévenant par un coup de klaxon (oui, comme au Vietnam !) de son arrivée.

PLAN DE DEMAIN

Le lendemain, Nous continuons la visite des temples et Tim nous donne rendez-vous à…. 5 heures ! En fait, quand on est en Asie du sud-est, on se lève assez facilement avec le lever du jour (vers 6:00). Déjà parce qu’il fait nuit vers 17:30, et que du coup, on mange vers 18:00. Donc très souvent à 21:00, on est couché ! On vit au rythme du soleil, et notre organisme se sent beaucoup mieux !

Pour venir ou repartir de Siem Reap vous pouvez consulter et réserver très facilement sur le site ou l’appli BOOKAWAY

Vous devriez aimer les articles sur 28 jours entre Cambodge et Vietnam, Tim, chauffeur de Tuk-Tuk ou Le Grand Circuit d’Angkor et Le Petit Circuit d’Angkor, ou À part les temples, que visiter à Siem Reap

Si vous désirez être prévenu par e-mail à chaque nouvel article, pensez à vous abonner à l’aide du lien ci-dessous:

Rejoignez les 886 autres abonnés

Vous avez aimé cet article ? Il vous a aidé à préparer votre voyage? Partagez-le sur les réseaux sociaux en cliquant sur le logo de partage 😉 qui se trouve en-dessous.

Posts created 83

4 commentaires pour “SIEM REAP – MARCHE LOCAL ET KAMPONG PHLUG

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :