. .

VISITE DE LA NORMANDIE, EN SUIVANT LA SEINE

Les falaises d'Etretat

Visite de la Normandie, en suivant la Seine

Passer quelques jours en Normandie l’été… une période idéale pour visiter. Je vous emmène pour une visite de la Normandie, en suivant la Seine. Un long week-end de 3 jours vous permettra de réaliser ces visites.

On dit qu’il pleut toujours en Normandie ! Et c’est aussi le souvenir que j’en avais de mon enfance ! Mais le climat subit quelques changements, et début juillet, j’ai passé 5 jours en Normandie avec du ciel bleu et de la chaleur. Pendant le même temps, la canicule bat son plein de juin à septembre chez moi en Corse donc c’est avec beaucoup de plaisir que je profite de températures à 26° et un peu de fraicheur le matin et le soir. Des températures idéales pour ne pas être léthargique, et avoir envie de se promener, de découvrir les beautés de la Normandie.

Avec les changements climatiques, la Normandie devrait devenir une destination idéale en juillet-août !

Je ne vous parlerai pas d’hébergements puisque je passais quelques jours chez ma fille et mon gendre.

Vernon et Giverny

Le Vieux Moulin et le Château des Tourelles

A Vernon, après avoir déjeuné dans le charmant jardin du restaurant Le Bistrot Montmartre, on s’est arrêté voir le Vieux Moulin et le Château des Tourelles.

Cet ancien moulin a été construit en 1654 sur les piliers de l’ancien pont médiéval. Sa roue « pendante » était actionnée par le courant de la Seine.

Le Château des Tourelles, quant à lui servait de forteresse afin de protéger la cité médiévale sur la rive droite de la Seine.

Les Jardins de Claude Monet à Giverny

Comme je suis arrivée d’Ajaccio via Orly, Giverny était sur notre route.

Ce village près de Vernon abrite la maison de Claude Monet et ses célèbres jardins. On connait tous les toiles de Claude Monet et surtout ses célèbres « Nymphéas ». Le parc de d’un hectare se divise en 2 parties : le Clos normand et le jardin d’inspiration japonaise.

On visite également la maison qui une ancienne ferme et on retrouve le style normand. Ces lieux sont un beau début pour une visite de la Normandie.

Si vous disposez d’un peu de temps sur place, je vous conseille la visite historique du village de Giverny avec une guide incarnant un personnage du XIXe siècle. Vous pourrez découvrir le Giverny de l’époque de Claude Monet.

Soirée à Rouen pour admirer les illuminations de la cathédrale

Promenade dans la ville

Je connais Rouen puisque j’y ai vécu pendant mon adolescence. En 2019, j’y étais revenue au moment de l’Armada et j’avais pu voir comme la ville avait changé, avait embelli.

Rouen est la capitale de la Normandie donc ne pas s’arrêter dans cette lors d’une visite de la Normandie serait une hérésie ! L’office du tourisme propose un parcours pour visiter Rouen en une journée.

Ça a encore été un vrai plaisir que de se promener dans ses rues piétonnes, re-découvrir la majestueuse Cathédrale Notre Dame, l’église Saint-Maclou, l’église Saint-Ouen, …

mais aussi le jardin de la Cathédrale, le Gros Horloge, la rue Eau de Robec et son petit canal, le…

Et puis après avoir flâner dans la ville, quel plaisir de boire une bière place de la Pucelle aux BerThoM , et manger dans l’excellent restaurant Libanais Le Joubeil.

Illuminations de la Cathédrale de Rouen

Depuis 2015, la ville de Rouen met en lumière la cathédrale avec un spectacle son et lumière. Le thème est différent chaque année.

Le thème 2022 était sur les Vikings mais il y avait un autre spectacle interactif « Rendez-vous avec la lumière » . Le spectacle dure 50 minutes et on en prend plein les yeux. La cathédrale sert de support aux lumières.

En juin, le spectacle a lieu les vendredi et samedi à 23 heures, du 1er juillet au 15 août, tous les soirs à 23 heures puis du 16 au 31 août à 22 heures. Enfin du 1er au 17 septembre, on peut admirer les illuminations à partir de 21h30.

Rouen, située dans les boucles de la Seine est un incontournable d’une visite de la Normandie.

Pont-Audemer

Pont-Audemer est la ville de ma petite enfance puisque j’y ai fait l’école maternelle et les deux premières années de primaire.

La ville est restée telle que dans mon souvenir, c’est la petite Venise Normande.

Située sur la rivière la Risle, son centre-ville est typique du Moyen Age. C’était une ancienne cité de tanneurs. L’église Saint Ouen est immense et très belle. En déambulant dans ses ruelles, on peut découvrir les maisons à colombages avec une des façades sonnant sur le canal, des petits pont de pierre enjambant les canaux, mais aussi les anciens séchoirs à peaux…

Dans ces villages typiques normands on se croit quelques fois de retour au Moyen Age, ou au Parc Astérix !

Autour de la ville on peut découvrir de belles chaumières normandes ou des hôtels particuliers avec de belles pelouses. D’ailleurs, je me souviens que la dernière fois que j’ai vu ce style de maisons, c’était à Dalat au Vietnam !

Honfleur

Est-il besoin de présenter Honfleur ? Cette petite ville de l’estuaire de la Seine a inspiré tant de peintres ! En suivant la Seine, la visite d’Honfleur représente l’extrémité d’une visite de la Normandie !

Le Vieux bassin d’Honfleur

Située sur l’estuaire de la Seine, Honfleur se trouve juste en face du Havre, et depuis 1995, le Pont de Normandie permet de traverser l’estuaire.

La ville de Honfleur s’articule autour de son bassin. Ce sont ces maisons hautes sur le quai Sainte Catherine, autour du vieux bassin et ses bateaux de pêche, qui inspiraient tant les peintres. L’étroitesse des maisons me rappelle les maisons « tube » de Hanoï !

Le seul vestige des forteresses de la ville est le bâtiment au bout du Vieux Bassin, appelé « la Lieutenance »

Alors, faites comme nous, perdez-vous dans les ruelles de cette charmante ville, découvrez les charmantes échoppes, levez la tête pour ne rien rater des particularité de ces magnifiques maisons.

L’église Sainte Catherine

Cette église construite au XVè siècle a remplacé une ancienne église en pierres qui avait été détruite pendant le guerre de Cent ans. Ce sont les habitants d’Honfleur qui l’ont construite, avec peu de moyen, et surtout avec leurs connaissances dans la construction navale. Si on lève la tête on se rend compte que son plafond est une coque inversée de bateau.

En 1879, elle a été classée « Monument Historique » : c’est la plus grande église de France construite en bois et qui ait un clocher séparé. Ce clocher, construit en chêne, est édifié sur la maison du sonneur.

Si c’est votre première fois à Honfleur, je vous conseille une visite guidée d’Honfleur. Avec un guide, en 1h30, vous apprendrez l’histoire de ce joli port de pêche.

Promenade sur la jetée

Nous avons fait une belle promenade le long de la jetée. Au bout, on arrive à la plage du Butin, et la vue sur l’Atlantique est superbe. Nous avons traversé le jardin des personnalités. Les bustes de ces personnalités se trouvent à l’abri dans des petits bosquets et c’est comme un jeu de les chercher, de voir si on les connait et de lire leur biographie.

Cette promenade nous offre une magnifique vue sur le Pont de Normandie, qui permet de rejoindre Le Havre. J’ai connu cet endroit sans le pont, à une époque où le Pont de Tancarville était seul, bientôt rejoint par le Pont de Brotonne en 1977 mais beaucoup plus haut sur la Seine.

Le Pont de Normandie

Ce pont à haubans est l’œuvre de Michel Virlogeux.Ce pont a été mis en service le 26 janvier. C’était une réelle prouesse technologique : 2141,25 m de longueur pour 23,60 m de largeur, avec des pylônes de 214 m de hauteur. Il aura fallu 7 ans de travaux !

Lors de l’élaboration du projet, la prouesse à réaliser était de taille ! Il fallait une portée centrale de 856 mètres alors que le plus grand pont à haubans du monde avait une portée de 465 mètres (Pont Alex Fraser, Canada). Presque le double !!!! A son inauguration, c’était le plus long pont à haubans au monde.

Destination Veules les Roses et Étretat

Nous suivons la Seine pour profiter de la beauté des belles demeures, des beaux villages et des paysages sont souvent peints ou décrits par les artistes du XIX et XXè siècle.

Nous prenons le chemin de la Bouille que j’ai découvert en 2019 lors que je venue rendre visite à ma fille et son compagnon. L’endroit était parfait pour assister à la remontée de la Seine par les magnifiques gréements de l’Armada.

La Bouille

Ce petit village au bord de la Seine a été classé 6è lors de l’édition du « village préféré des français » en 2022.

Cette petite commune est très active avec toujours beaucoup de foires, expositions en tout genre.

Le bac de la Bouille

De la Bouille on peut emprunter un bac pour traverser la Seine et se rendre rive droite. D’ailleurs le bac rouge a été remplacé début juillet par un bac bleu, pouvant accueillir plus de voitures. (vidéo YouTube ici) C’est tout de même 1300 véhicules par jour qui traversent la Seine, beaucoup quand on sait que le nombre d’habitants à La Bouille est 750 !

Le Patrimoine de La Bouille

La Bouille est le village de naissance d’Hector Malot, l’auteur de « Sans Famille » mais c’est surtout un village où les peintres aiment poser leur chevalet comme leurs illustres prédécesseurs Gauguin, Sisley ou Turner.

Les principaux commerces se trouvent sur le quai face à la Seine, et un petit marché a lieu chaque mercredi. La rue du Docteur Magalon est le centre historique de La Bouille, avec de magnifique maison à colombages, et rue du Colonel Périn, on trouve un grenier à sel, en quelques sortes le centre des impôts du temps de la Gabelle.

Lors de l’Armada, la Mairie avait mis en place un parcours fléché et documenté qui est maintenant permanent. Je vous recommande réellement de suivre cette visite guidée.

L’Église Sainte-Madeleine

L’Église Sainte-Madeleine, qui domine le village est à visiter. Construite en pierre calcaire, elle possède de magnifiques vitraux dont le vitrail des Notaires en hommage aux trois notaires du village dont le père d’Hector Malot qui a fait don de ce vitrail à l’église.

La construction a débuté en 1423 sur un lieu où Louis IX et Blanche de Castille seraient venus en pèlerinage. Pour l’anecdote, le clocher était si petit qu’ironiquement on appelait l’église Sainte Madeleine « La Cathédrale de La Bouille ». C’est en 1863 qu’on l’a remplacé par l’actuel clocher.


Nous suivons les rives de la Seine pour prendre le bac à Duclair et ensuite traverser les villages de Saint-Paër, Bouville, Liméry, Yerville, Saint Laurent-en-Caux, Fontaine-le-Dun et Saint-Pierre-le-Viger


Veules les Roses

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert Veules les Roses. Cette petite station balnéaire de Seine-Maritime fait partie des plus beaux villages de France.

Le chemin des Moulins

On fait une magnifique promenade de moulin en moulin, sur un sentier à l’ombre, le long de la Veules. La commune a parfaitement mis en avant son riche patrimoine pour en faire profiter les visiteurs, avec régulièrement des pancartes explicatives. Ces moulins ont tous une histoire que vous pouvez retrouver sur le site de la commune.

La station balnéaire

La station balnéaire possède une très belle plage au pied des falaises. La plage de galets est petite à marée haute mais lorsque la mer se retire, on touve le sable et la plage devient immense. On y trouve également des espaces de jeux pour les enfants.

L’Église Saint-Martin

Son église Saint Martin reconstruite à la fin du XVè siècle possède 3 nefs à peu près de même taille. Comme à Honfleur, son plafond ressemble à une coque de bateau retournée.

Cultures céréalières

Aux alentours de Veules les Roses, on traverse de grands champs de blé ou de lin. Ces cultures céréalières expliquent la présence de des moulins.


Nous quittons Veules les Roses en direction d’Étretat en passant par la Départementale D965. La campagne et les villages traversés sont magnifiques, surtout qu’on a la chance d’avoir du ciel bleu en ce début juillet.


Étretat

Les falaises d’Étretat ne se présentent plus. La Côte d’Albâtre possède des falaises avec des formes particulières comme l’Aiguille creuse rendue célèbre dans le livre Arène Lupin. Son auteur Maurice Leblanc possédait une maison à Étretat.

Les falaises d’Étretat

On a fait la petite montée par l’escalier panoramique vers la Chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, afin d’avoir une superbe vue sur la Falaise d’Aval et son Aiguille Creuse.

Je suis étonnée de trouver le long du chemin de cette falaise des Immortelles. Je pensais que cette plante, dont l’huile essentielle est excellente pour la peau, ne se trouvaient qu’en Corse !

La Chapelle Notre Dame

La chapelle Notre-Dame-de-la-Garde, de style néo-gothique est un lieu de culte pour les marins. Construite en 1856, détruite par les Allemands pendant l’occupation en 1942, elle fût reconstruite en 1950.

Village célèbre et célébré

Cette station balnéaire devenue célèbre au XIXè siècle possède de très belles demeures. La célébrité de cet ancien petit port de pêche d’origine viking est dû aux nombreux artistes qui y ont séjourné et l’ont rendue célèbre avec des peintures, des poèmes, des romans. Parmi eux, on retrouve Guy de Maupassant, Gustave Flaubert, Henri Matisse, Claude Monet, Eugène Delacroix, et bien d’autres encore.

Étretat et ses célèbres falaises sont un incontournable d’une visite de la Normandie bien sur !

Rouen et son Jardin des Plantes.

Je reviens sur Rouen puisque j’avais envie de retourner au Jardin des Plantes. Adolescente, j »habitais la rue juste derrière et pour me rendre au lycée des Bruyères je le traversais régulièrement. C’est un endroit avec des bassins, des serres, des arbres majestueux, des bosquets ombragés.

Les Rouennais de la Rive gauche aiment venir profiter des pelouses, les anciens lisent à l’ombre, les enfants jouent sur les jeux,…

Beaucoup de variétés d’arbres font de ce parc très bien entretenu un véritable havre de paix.

Une merveilleux séjour

Ces quelques jours passés en Normandie m’ont énormément plus. D’abord, la compagnie de mes enfants bien sur, mais aussi la re-découverte de lieux qui se sont bonifiés avec la volonté des communes, le patrimoine est mis en valeur.

Les lieux sont très propres et bien entretenus, et on sent que le touriste est le bienvenu. Et pourtant, petite, je me souviens qu’on disait le Normand un peu « bourru » !!!

Le climat est agréable, ce qui permet de faire des activités alors que lorsqu’il fait si chaud comme chez nous en Corse, on a tendance à rechercher la climatisation !!!

J’ai trouvé que même dans ces lieux très touristiques, les tarifs des restaurants étaient très corrects, et que le sourire était toujours au rendez-vous. Bref, je suis ravie de cette visite de la Normandie ! Dans cet article, on est tout à fait dans le thème des paroles de la chanson « J’irai revoir ma Normandie ! C’est le pays qui m’a donné le jour« .

Je ne peux que vous inviter à passer du temps dans cette région, que vous aimiez voyager en camping car, en gites, en chambres d’hôte ou hôtels.

Rejoignez les 976 autres abonnés
Posts created 93

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.