Préparer un camion d’expédition

Préparer un camion d’expédition pour un long voyage sur les routes du monde requiert d’avoir plus d’une corde à son arc ! Depuis maintenant plusieurs mois, tous nos week-ends sont occupés par Phil, notre Unimog 1300L de 1986. Alors qu’au départ, on se disait qu’il avait tout ce qu’il fallait, on ne cesse d’améliorer ses aménagements et ses équipements ! Que ce soit un ancien camion militaire ou camion de pompiers, transformer ces véhicules en camping-cars vous fait devenir plombier, électricien, menuisier, soudeur, mécanicien, couturière,….

En même temps, on est bien content d’avoir cette occupation, et cette passion, parce que depuis maintenant 1 an, les voyages sont à l’arrêt ! Quand j’y pense, j’avais encore quelques articles sur le Vietnam de prévus sur le blog, d’autres sur l’Europe, … mais à l’heure où les déplacements sont si pénibles, le cœur n’y est pas vraiment ! Et je pense que les beaux jours vont continuer de privilégier la Corse en attendant.

Je poste des photos régulièrement sur Instagram et Facebook, on a fait une vidéo YouTube des divers petits aménagements, et il y en aura d’autres, mais je me rends compte qu’il faut également que je le fasse par écrit parce que c’est moins éphémère (et que j’aime écrire) … et que ça peut aider tous ceux qui se lancent dans ce genre de projet. Que ce soit aménager un camion d’expédition ou un van aménagé ou un camping-car, il y a toujours de quoi faire !

AU COMMENCEMENT

Et bien au départ, on s’est dit que ce camion avait déjà tout ce qu’il fallait… et c’est vrai qu’il était déjà bien équipé et bien aménagé. On s’est donc dit qu’on ne ferait que de petites améliorations …. Mais voilà, au fil des semaines, on s’est « enhardi » !!!

C’est vrai qu’on est déjà à la base tous les deux bricoleurs : on a tous les deux restauré une maison ancienne ( pas la même c’était dans notre autre vie  ) puis au niveau de nos vies pros, on a tous les deux souvent dû mettre les mains dans le cambouis 🙂

Daniel a attaqué le vrai bricolage, le technique, et moi en plus de faire son apprentie , je me suis réservée tout ce qui est plan, déco et préparation de l’itinéraire.

Avant toute chose, il fallait s’équiper avec un outillage durable, c’est-à-dire qu’on amènera avec nous dans le camion, et adapté. Mine de rien, un camion aménagé, c’est l’équivalent d’une maison (plomberie, électricité, etc…) mais en plus, il y a la mécanique du véhicule !

Pour info : Aucun des liens figurant dans cet article n’est sponsorisé mais ça peut aider certains d’entre vous dans vos recherches.

DORMIR EN TOUTE SÉCURITÉ DANS SON CAMION

Que ce soit en camion d’expédition, en camping-car, ou en van aménagé, on a besoin de se sentir en sécurité pour dormir mais également, on doit pouvoir être sûr que personne ne pénètrera dans votre véhicule où vous avez toute votre vie !

Un système d’alarme

Pourquoi commencer par ça ? Je pense que c’était un besoin de se rassurer et qu’en plus c’était simple à réaliser ! Effectivement, parcourir le monde ne veut pas dire oublier les règles essentielles de sécurité, même si on est conscient que nous n’en aurons certainement jamais la nécessité. Malgré tout, ça peut être pratique d’être averti par l’application smartphone lorsqu’on laisse le camion garé dans un endroit pas trop « secure » ! Bref, ça nous laisse l’esprit plus tranquille.

Daniel a installé une alarme de maison sans fil, toute simple, équipée d’une télécommande et qui gère détecteur de mouvement et détecteurs d’ouverture de fenêtre ainsi qu’une alarme sonore. Les détecteurs sont installés sur les fenêtres, et les lanterneaux. Le système Tike Sécurité est modulable selon les besoins et leur site permet de bien comprendre comment ça fonctionne et de faire son devis tout seul.

L’AUTONOMIE EN VANLIFE…

Un système de filtration d’eau et de potabilisation

Il n’y avait pas de système de filtration de l’eau et ça nous a semblé impératif. L’eau que nous prenons pour remplir le réservoir de 300 litres doit être filtrée afin d’éliminer toutes les bactéries, mais c’était aussi l’occasion d’ajouter un système de potabilisation de l’eau afin de ne pas avoir à acheter de bouteilles et donc de produire des déchets.

Le système PurWay

Daniel s’est intéressé à beaucoup de systèmes mais c’est un système allemand qui a retenu son attention, pour sa fiabilité mais également pour son prix à moins de 300 €. Le system PURWAY est un système d’osmose inversée. Dans le système d’osmose inversée, il y a une reminéralisation de l’eau et avec 7 niveaux de filtration, la qualité de l’eau est irréprochable. Ce système BOOSTER QUICK 7 peut produire jusqu’à 1500 litres d’eau pure par jour et 1.1 litre d’eau extra pure par minute. Pour produire 1 litre d’eau pure, il faut 2 litres d’eau dont 1 est rejeté dans le réservoir et qui sert à la vaisselle, etc…. C’est la solution que nous avons choisie puisque pour 2 personnes, la consommation d’eau potable est beaucoup plus faible que notre consommation d’eau courante.

En plus de ce système, on a rajouté une lampe UV qui permet d’obtenir une eau potable vraiment débarrassée de tous microbes et on a donc un petit robinet indépendant qui ne sert qu’à l’eau potable, avec un interrupteur servant à allumer le système qui fonctionne en 220V seulement en cas de besoin.

Il fallait trouver la place pour ce système et il a fallu l’adapter ! Comme nous avions un coffre à côté de la cuve, Daniel a déplacé les filtres du dessus derrière, fixé le tout dans un coffrage qu’il a fabriqué et la totalité du système a trouvé sa place près du réservoir d’eau.


Et là, vous commencez à vous dire ….mais elle fait quoi Virginie ??? bah elle prend les photos parce qu’un homme qui bricole, et bien … c’est concentré !

Pompe à eau et vase d’expansion

Notre pompe était plutôt bruyante. On a donc pris la décision de la changer pour une pompe à eau plus silencieuse, et plus moderne.

Après beaucoup de recherche, Daniel a choisi une pompe à eau MARCO UP3/E, qui est une pompe à engrenage (et non à membrane) spécialisée pour le nautisme, donc en inox. Elle s’autorégule par rapport au débit, et donc ne se lance pas à fond au démarrage si on a besoin d’un filet d’eau. Sur la durée, elle est plus résistante. Carapace Aménagement l’avait en stock à un prix correct.

Une fois la pompe changée, autant aller jusqu’au bout….. Daniel a décidé de changer le vase d’expansion pour un 2 litres inox de la marque OSCULATI. Ce vase d’expansion avec sa réserve de 2 litres, permet de préserver la pompe d’un démarrage inutile, et prolonge ainsi la durée de vie de la pompe. Et c’est une économie d’énergie électrique supplémentaire puisque nous avons décidé de ne pas être trop énergivores !

Le chauffage Diesel

Alors là aussi, on n’avait pas vraiment prévu de remplacer le chauffage… Dans nos souhaits lorsqu’on recherchait un véhicule, un chauffage diesel était un indispensable. Mais on souhaitait également qu’il soit équipé du kit altitude parce que sur la route que l’on prévoit, il y aura beaucoup de cols dont certains à plus de 4000 mètres d’altitude.

Le chauffage Eberspacher en place était trop ancien pour pouvoir être équipé de ce kit altitude qui permet de réguler le mélange d’air et de gazole en altitude. Changer la carte électronique était presque aussi cher que changer le chauffage donc … en route pour un nouveau modèle Eberspacher Hydronic. Ce modèle permet de chauffer l’eau, et peut fonctionner en roulant.

En Corse, il n’ y avait pas d’installateur agréé et prendre le ferry avec le camion juste pour le chauffage, avec les restrictions liées au covid, n’était pas dans nos budgets et nos possibilités de congés. Heureusement que Daniel a des techniciens dans son équipe parce que l’installer physiquement, ça allait, mais faire les branchements, il fallait un tech (merci Rémi )

Il y a un ventilateur qui pulse l’air chaud par des grilles de ventilation et un radiateur dans la salle de bain, ce qui fait que la cellule est très vite chauffée. En accès extérieur, on a la douche froide ou chaude. Et oui ! pas moins de deux salles de bain : uneintérieure et une extérieure 藍

L’autonomie électrique

Phil était déjà équipé de 2 panneaux solaires 24 v de 195 et 190 watts avec 2 batteries GEL VICTRON 220 Ah 24v montées en série. Il y a un régulateur de charge STECA 30 Amp/12/24 volts, 2 transfo 24v/12V Dometic (un en cellule et un en cabine) et un chargeur convertisseur VICTRON Energy multi plus 24/1200/25A. Logiquement pour deux avec nos besoins électriques, c’était suffisant…

Mais s’il n’y a pas soleil, on sera vite à court donc on a rajouté un chargeur Orion Smart qui permet de recharger les batteries cellule en roulant. Puis on s’est rendu compte que le régulateur de charge n’était pas très fiable donc on (enfin Daniel hein … moi je passe les outils…) l’a changé pour quelque chose de plus moderne. : un régulateur de charge solaire SmartSolar MPPT 100/30 (12/24V) – Victron Energy et surtout un contrôleur de batterie BMV 712 Smart qui permet de de connaitre la charge que fournissent les panneaux, la charge des batteries, notre consommation et son historique, etc…..

Ajouté à cela, deux kits de protection fusibles, et des borniers et on s’est retrouvé à refaire tous les câbles électriques ! Maintenant après le réseau d’eau, on sait où tout se trouve, où passent les câbles etc….

Pour les panneaux solaires, on attend encore parce que ça évolue tellement vite que peut-être que d’ici notre départ, on pourra avoir plus de puissance dans moins d’encombrement ? C’est là que je vous montre que je suis chargée des plans

PETITS AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS

La table

La grande table se baisse et se coulisse pour faire le lit mais le système se bloquait mal donc nous avons changé le pied par le même mais plus récent et ça fonctionne correctement. Le modèle KESSEBOHMER est vraiment ce qui nous convenait le mieux. Quand je vous disais au début qu’on pensait ne pas modifier grand chose… et c’est pas fini !

Une tablette de cuisine

Le coin cuisine ne comportait pas de place pour cuisiner puisqu’une fois les vitres de l’évier et des feux gaz levés, il n’y a plus de place pour poser une planche à découper ou simplement un saladier. Et on est tous les deux très attachés à nos bons petits plats ! L’idée a donc été de rajouter une tablette repliable en chêne, au niveau de la porte d’entrée.

Des rideaux isolants thermiques

Notre camion a beaucoup d’ouvertures. On a donc beaucoup de luminosité, mais s’il fait froid, on aura aussi beaucoup de point d’entrée pour le froid ! Évidemment, pas une fenêtre n’est identique, même les 3 lanterneaux ont des tailles différentes. Pas d’autre choix que de s’y mettre…. Et pour le coup, c’est enfin moi qui ait fait quelque chose !!!

On a acheté de l’isolant thermique et phonique 7 couches chez Narbone Accessoires, des rubans multicolores et des rivets, des ventouses chez Amazon. Et ma belle-mère m’a gentiment prêté sa machine à coudre (ça fait d’ailleurs 3 mois qu’elle est chez nous….. la machine hein 藍)

Pourquoi les rubans multicolores ? et bien tout simplement pour avoir un code couleur et savoir « qui va où » sans trop de recherches. Il a fallu en faire pour la cabine avec cet immense pare brise et les 2 fenêtres, puis 3 lanterneaux, 2 grandes fenêtres, et 4 petites.

Le coin dodo

Après beaucoup de réflexion sur le lit, nous avons mis du temps à savoir que faire …. Au départ, dans nos recherches nous étions sûrs de vouloir un lit permanent ou semi-permanent.

Le camion est dans la catégorie des « petits » camions avec ses mensurations de 6,25 m de long, de 2,30 m de large et 3,20 m de haut. Quant à la cellule, elle mesure 3,86 de long, 2,30 de large et 1.95 m de haut (seulement 1,83 à l’intérieur). Voilà qui nous fait 8 m² de surface habitable …. ça laisse perplexe non ?

Donc, on résume, on a une grande dinette qui se transforme en lit mais pas de façon très pratique et intuitive, une petite dinette, et deux lits superposés à l’arrière. Nos options étaient celles-ci : on garde les lits superposés pour quand on a la flemme de faire le lit ainsi on a quand même une possibilité de lit permanent ou on améliore le système pour faire le lit et on dégage les lits à l’arrière. Vous vous en doutez, on a choisi la seconde option ! Un système plus simple et rapide mais surtout la possibilité de ne faire qu’une partie du lit pour garder le passage. Mais quoi qu’il en soit, même si le lit est fait, nous avons la petite dinette.

Lors d’un long voyage, il faut garder à l’esprit que l’un des deux peut être malade et alité, et l’option choisie nous donne cette possibilité de rester au lit sans priver l’autre de banquette et table.

Du coup, pour les mousses, j’ai modifié les dimensions afin de ne pas avoir à faire du Tétris au moment de faire le lit !!!!

Nous avons également modifié le système pour faire le lit car il fallait ajouter des planches qu’il fallait stocker.

Les planchettes sont accrochées sur les équerres, une simple et une double qui se plie et le lit est fait en un clin d’œil.

Une porte de séparation cellule

La cellule fait une caisse de résonance lorsqu’on roule et de plus, s’il fait froid, c’est une source de fraicheur avec les vitres. C’est Thierry et Laurent de VBK RACING qui sont des préparateurs automobiles qui ont eu l’idée de cette réalisation parfaite avec attaches solides et joint caoutchouc. Nous les remercions pour cette participation à notre aventure 

Du coup, c’est grâce à cette fermeture entre cellule et cabine que j’ai choisi de modifier la taille des mousses en faisant un dossier plus grand qui va servir pour le lit.

Les mousses des dinettes

Lorsque vous achetez un véhicule aménagé d’occasion, il semble logique de changer les mousses parce ça s’use, ça devient moins ferme, ça peut avoir pris l’humidité, et tout un tas de raison.

Savoir quelles mousses choisir a été un vrai challenge ! Et je sais qu’on n’est pas les seuls à se poser la question ! On dort sur un matelas très ferme donc on souhaitait s’en approcher. La priorité c’est de sélectionner des mousses HR (Haute résilience), ensuite il faut choisir la densité, puis après, l’épaisseur. Lors que comme nous, aussi bien l’assise que le dossier servent à faire le lit, le choix en devient plus compliqué. Pas trop ferme car un dossier ferme, c’est pas très agréable, pas trop épais parce ça réduit la profondeur de l’assisse, et assis, les genoux vont toucher la table….

Nous avons tout de même 8 mousses avec des tailles différentes et nous avons choisi des HR40 (assise ferme) épaisseur 8 cm. Le plus économique a été Morel Mousse qui fait le sur mesure et qui a un site facile pour commander.

Des housses pour les mousses

Les dimensions changeaient pour certaines mousses et la couleur rouge n’était pas dans nos codes couleur ! On a décidé de rester dans les couleurs que nous avons dans notre salon puisque ça nous représente et que ces couleurs nous font nous sentir bien ! Ce sera donc bleu turquoise et gris perle.

J’ai trouvé le tissus chez Degrif’Tissus : un effet lin pour un tissus traité anti-tâche et déperlant, polyester, et une grande résistance au frottement et à l’étirement. Et en plus, comme le tissus peut être utilisé sur sa largeur comme sa longueur, il y a moins de perte.

Au début, je voulais faire des housses avec scratchs parce que je n’avais jamais posé de fermetures éclair. Pour finir, ce n’était pas si difficile que ça. J’ai trouvé des fermetures au mètre sur Amazon. Ça a quand même pris du temps puisque qu’après la découpe (6 morceaux pour une housse et 8 housses), il a fallu surfilé les bords avant de coudre tous les côtés et la fermeture.

Et comme j’avais pris un mètre supplémentaire de chaque coloris, j’ai également fait des housses d’oreiller pour y mettre les oreillers pendant la journée. Ça de moins à ranger dans les placards !

LA DÉCORATION DU CAMION

Ce camion va devenir notre maison pour quelques temps, et en attendant, ce sera notre résidence secondaire pour week-ends et vacances. La décoration est donc importante, on a envie d’avoir un nid douillet, parce ce sera notre refuge au cours de plusieurs mois et dans tous les coins du monde.

Les placards et tiroirs

Donc, pour commencer, il a fallu trouver une solution pour enlever ce jaune des portes de placards, tiroirs et porte de salle de bain. La solution trouvée est toute simple ! Du Véléda blanc en rouleau pour porte de salle de bain, placards et tiroirs et du gris métal pour le côté cuisine. C’est une métamorphose à moindre coût ! Le rendu est superbe !

Et puis du coup, on a trouvé notre devise :

Tout Commence par un Rêve

Du faux carrelage

Dans la partie cuisine, on a eu l’idée de mettre des petits carreaux de 10 en stickers ( à poser un à un !) et ça délimite l’espace en plus d’être joli. J’ai continué avec une frise bleue dans la partie douche. Bon ne regardez pas le sol en carton car pendant les travaux, pour protéger le plancher, c’est la seul solution que j’ai trouvé !!!

Des rideaux

On a des stores occultants dans les fenêtres, on a fait des panneaux isolants thermiques, mais on a quand choisi de faire des rideaux pour les deux grandes fenêtres et la séparation cellule / cabine. En fait, ça ajoute à la déco et à l’effet cocooning. Comme quoi, aménager un camion d’expédition amène à tout, par exemple la couture !

De nouvelles tables

Tant qu’à faire, il nous fallait aussi deux nouvelles tables plus en adéquation avec la nouvelle déco. C’est chose faite avec Pierre le menuisier qui nous a aménagé les placards de l’arrière. Elles sont en chêne avec un rebord en biseau afin de donner un effet plus fin.

Les placards à l’arrière

On a choisi une solution hybride qui nous laissait de la place au sol avec un meuble avec deux grands tiroirs et un petit, et deux placard étroits mais profonds. Comme on a enlevé les lits superposés, un menuisier passionné, Pierre Filippini nous fait l’aménagement des placards.

On a choisi de laisser le passage au milieu, d’un coup on aura tiroirs et placards, et surtout au fond, un espace bibliothèque cartes routières et guides !

De l’autre côté, on va agrandir la porte extérieure pour avoir un coffre capable d’accueillir outils, groupe électrogène, etc… et au dessus, côté intérieur, encore des placards ! Le tout est en contre-plaqué 3 plis.

Nous avions des restes du plancher en teck donc ça a terminé la finition. J’ai entièrement recouvert l’intérieur et l’extérieur de tous les meubles avec de nouveau du papier stickers.

ÉQUIPEMENTS EXTÉRIEURS

La housse de pneu

Sur la galerie de la cabine, nous avons un pneu de secours qui avait une housse en très bon état. Mais il se trouve que dans les Unimog, il y a une ouverture ronde dans le toit et donc, nous voulions une housse « creuse »pour ouvrir éventuellement la trappe et filmer ou faire des photos. On imagine qu’il y a un ours devant le camion, évidemment, on ne va pas sortir, mais avec cette trappe, on a tout le loisir de l’observer 

Pour faire cette housse on s’est adressé à Margaux, qui a un atelier de sellerie, SELLERIE GAIA et qui a parfaitement compris notre besoin. La difficulté était d’éviter que de l’eau stagne dans le pneu. Elle a confectionné une housse avec une fermeture éclair à l’intérieur et une à l’extérieur, avec un rabats afin que l’eau glisse sans stagner.

Les treuils pour les roues de secours

Là c’est le sujet en cours de réalisation ! Le système actuel n’était pas adapté et il fallait donc trouver une solution plus simple et facile pour que le jour où on crève, on ne soit pas en plus de ça, embêtés pour descendre ou la roue de secours de l’arrière, ou le pneu sur la galerie !

On y regardant de près on s’est rendu compte que ce ,’était pas un treuil mais un enrouleur qui était installé !!! Ça nous a rassuré quand même, sur le fait qu’on n’arrivait pas à monter cette roue !

Nous avons mis un treuil Gotliath TPV900 et pour cela, nous avons du refaire le support à l’arrière. Notre ami Thierry (qui nous avait fait la poste de séparation), nous a bien aidé pour les soudures ! Et nous avons choisi de mettre un câble acier.

Pour le pneu de secours sur la galerie, nous avons le même treuil, qu’on doit encore fixé sur un support. Au moins, une poignée qui casse ou autre, on a de quoi se dépanner en ayant les deux identiques !

Le résultat est là : j’arrive (Virginie) à monter la roue toute seule !!!!

La plaque d’identité de Phil

Cette semaine, on a reçu un beau cadeau de la part de Philippe et Pascale, un couple avec un 4*4 cellule, et avec qui nous avons eu le plaisir de bivouaquer en novembre à Saleccia. Philippe a eu à cœur de nous faire la plaque d’identification de Phil qui s’adapte parfaitement ! Un grand merci 🙏😍

Feux LED et ajout d’anti-brouillards

Pour une meilleure visibilité, on a changé les ampoules des différents feux pour LED. Nous avons eu de très bons conseils de AGM VISION.

Daniel a commencé par changer les ampoules des codes, veilleuses et phares. Puis convaincu par l’efficacité, tout y est passé : feux de recul, anti-brouillard arrière et clignotants.

Il a aussi retiré les black-out d’origine afin de les remplacer par des anti-brouillard avant. Là on doit remercier Thibault pour son aide car il fallait faire tout le faisceau électrique et installer un commutateur sur le tableau de bord. Et bien sûr, avec des ampoules LED.

On en a profité aussi pour vérifier tout le faisceau électrique des clignotants de chaque côté vu qu’il y en avait un qui ne fonctionnait plus. La faute était à un fil abimé au relais arrière et il a fallu démonter le coffre latéral pour y accéder ! Du coup, Daniel a refait quelque chose de propre, et eb a profité pour mettre des boitiers étanches.

ÉQUIPEMENTS CABINE

Un tour de volant

Daniel trouvait que le volant était trop fin et glissant pour ses grandes mains ! On a donc trouvé un tour de volant sur Amazon, que j’ai cousu ensuite avec du fil de pêche et une aiguille adaptée.

Il a gagné en confort de conduite.

Une barre de support dans la cabine

On avait vu ça dans le Mog de DumboTeam ! Bien pratique d’avoir tout sous la main, de pouvoir recharger les batteries, téléphones, etc… en usb-c. Du coup, on a une barre sur le dessus du tableau de bord avec des porte-téléphones RAM-MOUT, les talkies walkies MIDLAND G18, des prises USB et USB-C et on aura ensuite les supports RAM-MOUT pour le GPS et l’écran de caméra de recul.

Tous les fils sont à l’intérieur dans une gaine tressée, avec des caoutchoucs sur la bord là où ils sortent pour éviter qu’ils s’abiment en tout terrain !

Un support de tablette, cartes bloc notes

Pour pouvoir poser un second GPS donc une seconde tablette ou éventuellement un bloc-notes ou des cartes routières, il fallait quelque chose de solide mais aussi de modulable. Nous avons choisi un support Onyx A-100N qui est en aluminium et qui supporte une charge maximale de 3,5 kg.

Le choix du GPS

Quel GPS choisir par rapport aux routes que l’on prévoit ? Se contenter de Google map et Maps.me n’était pas possible par rapport aux pays non couverts ou mal couverts par google, mais surtout c’est d’un camion que l’on parle et nous avons besoin de plus de données.

Sur les conseils d’autres voyageurs en camion, pour tout couvrir il faut 2 solutions GPS et maps.me en plus. Le but d’un camion 4×4 c’est de faire des pistes et il fallait la solution la plus adaptée pour le off-road.

Nous avons choisi la marque française GPS GLOBE avec une tablette 10″ anti-choc qui nous servira pour d’autres usages. Les avantages sont que l’Antenne GPS UBLOCK M8N prend les 4 systèmes Galiléo/GPS/Beidou/Glonass pour un maximum de précision.

Pour le logiciel, sur les conseils de Benjamin, qui est très disponible, nous avons choisi l’Application Ozi X-Ray Android. Chaque jour, votre trace s’enregistre automatiquement, vous pouvez préparer vos routes d’avance avec des waypoints,…

Nous avons pu rajouter le logiciel spécial hors gabarit Sygic GPS Truck & Caravan Navigation.

Des sièges mécaniques

A l’origine, nous avions un siège mécanique côté chauffeur et une banquette 2 places. La banquette n’avait rien de confortable sur les piste vous vous en doutez !

Nous avons choisi d’installer 2 nouveaux sièges mécaniques neufs de camion que nous avons acheté sur le site 44tonnes. Pourquoi un siège mécanique et non pneumatique ? Ce camion est simple et robuste et nous nous avons donc fait le choix de prendre des sièges tout aussi simples dans leur conception. Un siège pneumatique a besoin de l’air des bombonnes, et il faut donc avoir le moteur allumé. En cas de défaillance, ce sera aussi moins simple à réparer.

Après mesures, il nous restait 40 cm au centre pour mettre un siège central qui se replie avec une tablette. Nous avons 4 places carte grise donc autant en profiter ! Nous avons trouvé un siège central de Scenic à la casse, quasiment neuf pour 90 € et l »ancien siège a trouvé un nouveau propriétaire !

La platine pour accueillir le siège conducteur existait donc facile ! Mais côté passager et central, il a fallu la concevoir, la souder, (encore merci à Thierry pour son aide si précieuse) la traiter au Ferose (produit fantastique qui stoppe la rouille et l’empêche de revenir) et la peindre.

Il nous reste à concevoir un tiroir pour aller en dessous du siège passager.

Nous sommes contents du résultat : le confort de voyage, sur de longues routes, est important,….

MÉCANIQUE

Il fallait s’y mettre, c’était prévu et Daniel a profité d’une grosse révision chez MERCEDES Ajaccio pour se former un peu.

Nous avions les plaquettes à changer, sachant que sur ce modèle de camion, il y a 4 plaquettes sur chaque roue avant, et 2 à l’arrière donc 12 plaquettes !!! Et vérifier les niveaux de toutes les huiles et faire les vidanges éventuelles .

M. Paoli, le patron de Mercedes Ajaccio et Bastia a été d’accord pour accueillir Daniel dans l’atelier pendant 2 jours afin que son super mécano, José, puisse lui prodiguer différents conseils.

Savoir où regarder, quoi regarder, quels niveaux vérifier régulièrement, de quelle façon procéder pour changer telle pièce,… Merci José pour toutes ces petites astuces.

Cela nous a permis aussi d’avoir une inspection de tous les organes de Phil et d’avoir la confirmation qu’il est en parfait état, et en parfaite santé .

Un nouveau pas vers l’autonomie en voyage…. Savoir se débrouiller seul est important !

En encore…

Bien-sûr il reste beaucoup d’équipements à acheter, à installer, je reviendrai donc sur cet article régulièrement pour y faire des mises à jours.

Si vous avez des suggestions, des idées, on est à l’écoute, donc n’hésitez pas à nous laisser un commentaire.

Il y aura bien sûr une vidéo VAN TOUR lorsque l’intérieur sera terminé, alors n’oubliez pas de vous abonner à la chaine Meet on the Road sur YouTube, à la page Facebook ou au compte Instagram.

On est présent sur YouTube avec des vidéos de nos différentes sorties en Corse. Chaque sortie nous permet de voir ce qu’il faut améliorer ou changer ! Au bout d’un an, je crois que tout a été démonté dans ce camion d’expédition ! Et heureusement car on a pu améliorer et moderniser un peu tout, mais surtout, on sait où tout se trouve, et comment ça marche ! N’hésitez pas à vous abonner à notre chaine Meet on the Road sur YouTube et à notre Instagram @meet.ontheroad

Vous devriez aimer les articles sur cette aventure En Route de la Soie, Nous avons trouvé notre camion d’expédition, Devenir partenaire de Meet on the Road

Si vous désirez être prévenu par e-mail à chaque nouvel article, pensez à vous abonner à l’aide du lien ci-dessous:

Rejoignez les 968 autres abonnés

Posts created 87

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.