ROADTRIP EN GRÈCE À MOTO

Nous avons fait ce roadtrip en Grèce en novembre 2017. Le tour de la Grèce continentale puisque la saison pour les iles n’était pas adaptée. Nous sommes partis de Corse sous la pluie le 6 novembre, et nous devions revenir le 22 novembre, sauf que le retour s’est fait le 26 novembre après bien des kilomètres en plus au compteur…

Itinéraire Grèce Continentale©virloblog.fr

Avant d’arriver en Grèce, nous devons d’abord traverser l’Italie pour nous rendre à Ancone d’où partent les ferries. Pour nous qui venons de Corse, nous avons un premier bateau à prendre entre Bastia et Livourne.

LIVOURNE – PISE – FLORENCE

Nous débarquons à Livourne à 12:30 et prenons la route pour Pise. Je l’avais prédit car depuis des années que je vais en Italie, à chaque fois il pleut !!! Au cours de cette étape de 113 km, nous en profitons pour nous arrêter voir la Tour de Pise. Rien de changer, elle penche toujours !

Nous nous nous promenons dans Florence le soir, et avec notre amie la pluie.

Visite guidée des incontournables de Florence en Français + Apéritivo Lien sponsorisé : si vous réservez via ce lien, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui permet de faire vivre ce blog.

FLORENCE – ANCONE

Seulement 292 km pour relier Florence à Ancone par autoroute mais la pluie assez forte nous contraints de faire plusieurs pauses.

Ancone est située sur la côte Adriatique et c’est l’un des plus importants ports d’Italie. C’est d’ici que la plupart des ferries partent pour la Grèce. Nous nous promenons dans le centre ville médiéval qui est très pittoresque.

LE FERRY ANCONE – IGOUMENITSA

À 12:30, nous embarquons sur le Cruise Olympia de Minoan Lines, pour un départ à 14:00. Le ferry est grand, propre et agréable. Nous allons passer le reste de la journée et la nuit à bord.

IGOUMENITSA – KASTRAKI

Nous arrivons en Grèce, à Igoumenitsa à 7:00 sauf qu’il est 6:00 à notre montre et donc pas le temps pour un pdj à bord ! Le jour se lève sur un magnifique ciel bleu. Par contre, c’est plutôt désertique quand on débarque le matin, tout est fermé et nous prenons la route pour les 180 km qui nous séparent de Kastraki.

Kastraki est un village au pied de nombreux pains de sucre plantés sur un tapis de verdure. Au sommet de ces pains de sucres, depuis le XIè siècle, trônent les célèbres monastères appelés « météores« .

Visite du Monastère du Grand Météore : Horaires de 9:00 à 17:00 sauf mardi. Tarif : 3 €

KASTRAKI – DELPHES

Nous quittons Kastraki le matin pour une étape de 232 km avec beaucoup de routes de montagne. Le long des routes, nous touchons du doigt la crise que subit la Grèce avec beaucoup de commerces fermés, de constructions à l’arrêt. Les paysages sont très agréables. Il fait assez frais lors du dernier sommet que nous passons.

Nous avons le temps de visiter le musée de Delphes et nous gardons le site archéologique pour le lendemain matin puisque pour aller à Athènes nous n’avons que 172 km à parcourir.

Visite Musée et Santuaire de Delphes : Horaires de 8:00 à 20:00 entre avril et octobre, sinon 8:00 à 15:00 . Tarif : 12 €

DELPHES – ATHÈNES

C’est sous le soleil que nous passons une partie de la matinée sur le site de Delphes. Ce site qui était le sanctuaire d’Apollon est étonnamment bien conservé , et surtout le stade tout en haut de la colline.

Stade de Delphes

Nous parcourons les 172 kms et nous arrivons à Athènes pour 4 nuits (et c’est beaucoup trop !). Nous visitons le quartier touristique l’après-midi.

Le lendemain dimanche à 11 heures, nous assistons à la relève de la garde devant le Parlement.

Le meilleur d’Athènes en Français (4h) – Une visite guidée Mythologique – l’Acropole, le Parthénon, le théâtre de Dionysos, le temple d’Athéna… Lien sponsorisé : si vous réservez via ce lien, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui permet de faire vivre ce blog.

Nous visitons le Musée de l’Acropole et l’Acropole.

Visite du Musée de l’Acropole : Horaires de 8:00 à 16:0 le lundi et 8:00 à 20:00 du mardi au dimanche. Tarif : 5.00 €

Visite de l’Acropole : Horaires de 8:00 à 20:00 en été et 8:00 à 15:00 en hiver. Tarif : 20 €

Visite guidée en Français de l’Acropole d’Athènes (en privée) – 2h et Visite guidée en Français du musée de l’Acropole (en privée) – 2h Lien sponsorisé : si vous réservez via ce lien, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui permet de faire vivre ce blog.

Visiter Athènes s’avère assez rapide pour une capitale et je pense que 2 jours auraient été suffisants. La ville est très polluée, la gorge me pique alors que ça ne m’a pas gêné à Bangkok !

Goûter à de délicieuses spécialités grecques au cours d’une authentique aventure urbaine (3h30 – tout compris) Lien sponsorisé : si vous réservez via ce lien, vous ne payerez pas plus cher mais je toucherai une petite commission qui permet de faire vivre ce blog.

ATHÈNES – CORINTHE

Évidemment, lorsque l’on est à l’étranger, on n’écoute pas les informations ! Nous quittons Athènes et restons des heures bloqués (oui oui en moto) dans un embouteillage : les voies sont serrées et s’il y a 2 voies, ils roulent à 3 véhicules, donc si tu es une moto avec des valises, pas de risque que tu passes ! Nous sommes finalement déviés vers une route secondaire et à une station service, le gérant nous explique qu’avec les pluies diluviennes, il y a eu des inondations provoquant d’énormes dégâts et des décès.

Ces 89 km nous prendront 3 heures.

Nous allons voir le canal de Corinthe mais en dehors de ça c’est plutôt tristounet autour en hors saison !

CORINTHE – ÉPIDAURE -NAUPLIE

Pour rejoindre Nauplie, nous faisons une boucle afin d’aller admirer le Théâtre d’Epidaure. Ça vaut le détour parce que ce théâtre est dans un état de conservation incroyable. Les routes sont vraiment tranquilles, il y a peu de circulation, et les paysages sont variés.

Visite du Théâtre et Musée d’Epidaure : Horaires de 8:00 à 20:00 en été et 8:00 à 15:00 en hiver. Tarif : 12 €

Nous arrivons à Nauplie vers 14:00 après une étape de 98 km. Petit port de pêche, se promener sur le port ou dans les ruelles de Nauplie est très agréable.

NAUPLIE – MYCÈNES -NAUPLIE

La boucle de 53 km pour voir la Porte des Lionnes des ruines de Mycènes. Il pleut toute la journée et nous décidons de ne pas y aller ! Après une ballade dans le village qui est vraiment sympa, nous rentrons nous sécher à l’hôtel. Voici un lien sur Mycènes qui est classé au Patrimoine Mondiale de l’Unesco.

NAUPLIE – MYSTRAS – KALAMATA

Cette étape fait 186 km et pour changer des ruines de l’époque Grecque, nous nous arrêtons visiter le site archéologique de Mystras datant du XIIè siècle.

KALAMATA – GYTHIO – KALAMATA

Nous partons la journée jusqu’au port de Gythio, au bout d’une pointe de terre. Près de ce petit port de pêche, sur une plage, se trouve l’épave d’un navire abandonné, le Shipwreck Dimitrios. Cette route en bord de mer nous rappelle le Cap Corse et nous préférons revenir par la côte que par l’intérieur. Il faut beau et cette sortie de 180 km nous fait plaisir !

KALAMATA – PYLOS – OLYMPIE

Une étape de 170 km avec un arrêt le midi à Pylos. Nous visitons le stade d’Olympie dans l’après-midi d’après-midi.

Visite du site d’Olympie et du Musée : Horaires de 8:00 à 20:00 en été, 8:00 à 15:00 en hiver. Tarif : 12 €

OLYMPIE – PATRAS

Logiquement nous devions reprendre le ferry à Patras et arriver le lendemain matin à Ancone, dormir à Livourne et prendre notre bateau pour la Corse.

Mais le soir de notre arrivée en Grèce, nous avons reçu un mail de la compagnie nous informant que le navire de Patras était en panne et que nous devions prendre un bateau un jour plus tard, et qui partait de Igoumenitsa. Nous rajoutons donc une étape à Preveza.

OLYMPIE – PREVEZA

Pour y aller, nous traversons l’immense pont suspendu de Patras et nous rajoutons déjà 280 km au parcours initial !

Préveza est une jolie station balnéaire à l’embouchure du golfe Ambracique.

PREVEZA – IGOUMENITSA

Il ne nous reste que 80 km à faire et nous sommes à Igoumenitsa vers midi. Nous prenons notre temps pour manger et revenons vers 16 heures puisque le départ du ferry est prévu à 18:00 ce mercredi.

et là,… c’est parti en vrille !

Au guichet, on nous dit 18:00, je consulte sur mon téléphone le site de la compagnie, ils disent 20:00, au guichet, à 18:00, ils finissent par dire « en retard »…. On partira à 23:00 . On a demandé au guichet l’heure d’arrivée à Ancone, et, ils ne savaient pas !

FERRY IGOUMENITSA – ANCONE

Arrivés à bord, c’est la grosse déprime ! On est sur un vieux cargo, avec peu de cabines (heureusement que la nôtre était réservée) . Je me retrouve devant l’accueil à faire la queue, et au guichet, un membre d’équipage donne le clé de la cabine et un autre donne une pile de serviettes de toilette ! J’ai l’impression que je rentre en prison surtout que un de ceux du guichet ressemble à T-bag dans Prison Break !!! A bord ils ne savent pas non plus à quelle heure on arrive !

Grosse déprime !

La cabine est très spacieuse, et très poussiéreuse !!! D’ailleurs les rampes dans les couloirs sont pleines de poussière aussi !

À bord…

Les passagers du bateau sont surtout des chauffeurs de camion Albanais ou d’Europe de l’Est. Il n’y a qu’une salle de bar et restaurant et pas le choix pour manger : cette fois le cuisto a un air de Dustin Hoffman dans Papillon 😉 Et lorsqu’il sert les plats, la même louche sert pour les trois plats proposés !!! On a l’impression de toucher le fond, mais bon demain on sera arrivé ! La traversée est sensée durer 16 heures dons calcul vite fait, ça nous fait une arrivée à 17:30 à Ancone le lendemain.

Au réveil, par curiosité, je regarde où on est avec le GPS de MAPSME. Et c’est le choc … On est encore au pied (c’est le cas de le dire !) de la botte italienne.

À part pour les repas, on reste dans la cabine car il y a peu d’espaces communs que ce soit dans le navire ou sur le pont, et on patiente… Dans la journée, on parvient tout de même à obtenir l’information de notre heure d’arrivée. Ce sera le lendemain à 6:30 donc une nuit de plus à bord. Donc, nous perdons notre nuit d’hôtel à Livourne, nous parvenons à modifier notre billet bateau pour la Corse en achetant quelques data wifi maritimes. Nous n’avons plus le choix, nous devons aller jusque Nice, y dormir et nous aurons un bateau le samedi après-midi.

Notre voyage retour en bateau aura duré 31 heures soit plus que lorsqu’on va en Asie !!! Nous sommes partis de Grèce le mercredi soir et nous sommes arrivés à Ajaccio le samedi soir !!!

ANCONE – NICE

Une étape de 700 km d’autoroutes assez pénible parce que cette fin décembre, il fait froid et il pleut !

LES HÔTELS AVEC PARKING EN GRÈCE

Kastraki : 1 nuit à l’hôtel Kastraki – 75 € avec PDJ – le parking n’est pas fermé mais la moto est garée devant l’hôtel et c’est un village calme.

Delphes : 1 nuit au Amalia Hotel Delphi – 90 € avec PDJ – la moto est garée devant la réception. Vieil hôtel très grand mais grande chambre avec belle vue.

Athènes : 4 nuits au Aris Athens Suites – 99 € par nuit – un appartement très bien situé au centre ville et très confortable – Parking couvert et fermé.

Corinthe : 1 nuit à La Terra Nostra – 45 € avec PDJ – un studio sympa, parking couvert et court de l’hôtel fermée le soir.

Nauplie : 2 nuits au Harmony Luxury Rooms – 67.50 € la nuit avec PDJ – Chambre très agréable – Pas de parking mais la possibilité de rentrer la moto dans la cour de l’hôtel, à côté de la réception.

Kalamata : 2 nuits au Mantinia Bay Hôtel – 75 € la nuit avec PDJ servi en chambre – grand studio très bien aménagé – Parking couvert et fermé.

Olympie : 1 nuit au Bacchus – 64 € avec PDJ – très jolie auberge avec restaurant un peu en dehors de la ville – Pas de parking mais à la campagne, moto garée juste devant l’hôtel.

Prévéza : 1 nuit au Captain’s House – 49 € la nuit avec PDJ – Joli hôtel dans un beau bâtiment et très jolie chambre – Parking couvert et fermé.

Voici un lien de parrainage Booking pour obtenir 15 € de remboursement et qui me permet d’obtenir 15 € également afin de financer l’hébergement de ce blog 😉

Booking.com

OÙ MANGER EN GRÈCE

FLORENCE

Osteria della Condotta : Charmante auberge italienne avec une déco très chaleureuse. Pasta délicieuses.

ANCONE

Osteria del Pozzo : Si vous aimez le poisson, c’est le bon endroit. Que du frais. Un régal et un très bon rapport qualité/prix.

KASTRAKI

Tavernia Gardenia : Très bonne taverne à Kastraki. Personnel très sympathique et cuisine familiale excellente. Tout est très bon et d’un excellent rapport qualité prix. Dessert et digestif gentillement offert par le patron. 5 plats du vin de l’eau pour 31 €

DELPHES

Taverna Dion : Très bons plats grecs à prix raisonnables. Nous avons pris tsasiki, salade grecque, soupe de haricots, moussaka et brochettes soubreki. Le dessert était offert. Avec le pichet de vin 39 €. Les portions sont généreuses et tout est délicieux

ATHENES

Balcony Restaurant & Bar : Un lieu classe et contemporain. Un service professionnel et souriant. Une cuisine moderne et inventive qui revisite les classiques de la cuisine grecque. Bref osez monter cet étage pour un moment gastronomique plein de saveurs…

Arcadia Restaurant : Tout d’abord l’accueil est chaleureux et sympathique. Les plats sont plus raffinés que dans la plupart des restaurants grecs faits jusqu’à maintenant. Les portions sont généreuses. Entrée plat et dessert : tout était délicieux.

The Greco’s Project : Salle très agréable avec une déco moderne. Nous n’avons mangé qu’un plat, le porc gyros mais les portions sont très généreuses et c’était délicieux.

NAUPLIE

The Greek Souvlaki and More : Simple et efficace. Belle vue sur la mer et le fort. Nous avons mangé un encas en milieu d’après-midi.

Scuola Pizza-bar : Super déco dans cet établissement jusque dans les toilettes où chez les dames on a droit à un Clooney taille humaine sur le mur. Service impeccable et très bon.

KALAMATA

Touristiko : Endroit super chaleureux avec une magnifique vue sur le coucher du soleil et juste en face de l’hôtel Mantinia Bay. Plats excellents et service très agréable.

PREVEZA

To Tempelxaneio : Superbe taverne très bien décorée. Accueil chaleureux et souriant du patron heureux de vous faire découvrir ses plats. Tout est frais et très savoureux. Anchois offerts ainsi que le dessert et le digestif. Rapport qualité prix excellent

Les amis motards devraient aimer l’article sur les Easy Riders au Vietnam : Hoi An à Hué en Easy Rider et l’article sur le Roadtrip à moto en Espagne.

BILAN

C’est vrai que novembre n’était sûrement pas la meilleure période, mais nous sommes rentrés très déçus par la Grèce et les Grecs. Les paysages sont beaux, oui mais, on vit en Corse alors c’est assez ressemblant ! Les sites archéologiques: il faut avoir beaucoup d’imagination tout de même ! et les pierres au bout d’un moment, on en a ras le bol ! Les Grecs : pas sympathiques, aucun échange et pourtant on sait qu’avec une moto, c’est comme avec un chien, les gens nous parlent 😉 et en plus pas aimables, pas de bonjour en réponse au vôtre dans les commerces par exemple ! Bref… une vraie déception !

Au total, 2820 km parcourus, dont 1 660 km en Grèce et 1 160 km en Italie/France

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux en cliquant sur le logo de partage 😉

Rejoignez les 133 autres abonnés

Vous devriez aimer les articles sur Cinqueterre, Prague ou Zagreb

Posts created 50

Un commentaire pour “ROADTRIP EN GRÈCE À MOTO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :